Accueil

Médias

Sociétés et communiqués

Cinéma



Dictionnaire Financier et boursier



A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

Accumuler

Consiste à acheter à petites doses et régulièrement pour constituer une ligne dans le portefeuille.

Achat de fond de portefeuille

Cette recommandation porte sur les valeurs sûres qui ne devraient pas connaître de changement brutal à court terme.

Achat fondamental

Recommandation reposant sur les qualités intrinsèques de la société : potentiel de croissance et solidité du bilan.

Achat spéculatif

Recommandation portant sur des titres dont on attend une hausse comme dans le cas d’une OPA par exemple.

Action

Une action représente une partie du capital d’une société. Il s’agit d’un titre de propriété. Les actionnaires, selon qu’ils sont minoritaires ou majoritaires, disposent de plus ou moins de pouvoir au cours des assemblées générales.

Action gratuite

Cette action est donnée aux actionnaires à la suite d’incorporation de réserves au capital social. Ces actions sont attribuées au prorata des actions anciennes détenues.

Action nominative

Cette action fait l’objet d’une inscription sur les registres de l’entreprise. Elle n’est plus aussi facile à négocier que l’action au porteur qui est librement et directement cessible par les services d’un intermédiaire agréé.

 

Actions ordinaires

Les actions ordinaires sont des titres de propriété d’une société. Il s’agit d’investissements présentant un certain risque pour l’investisseur dans la mesure où l’investissement dans la société est affecté par des tendances de marché et qu’il n’existe aucune garantie de préservation du capital initialement investi lors de la revente. Les actions ordinaires donnent le droit à leur propriétaire de voter lors des assemblées générales des actionnaires de la société, lui ouvrent droit à dividendes, mais l’actionnaire est le dernier créditeur dans l’ordre de priorité en cas de liquidation de l’entreprise.

ADP (Actions à Dividende Prioritaire)

Les ADP n’offrent pas de droit de vote, en revanche elles bénéficient d’un dividende supérieur à celui d’une action ordinaire.

Alléger

Indique de vendre seulement une partie de son portefeuille ou d’un titre pour réduire son exposition en cas de baisse. On conserve le solde des titres en attendant l’éventuelle reprise de la hausse.

AMF : Autorité des marchés Français. A remplacé depuis le 24 novembre 2003 la Commission des Opérations de Bourse ( COB ) et le Conseil des Marchés Financiers ( CMF ). Cette autorité protége l’épargne investie en produits financiers, informe les investisseurs et garantie le bon fonctionnement des marchés.

Analyse Chartiste : L’analyse chartiste est la première forme d’analyse technique. Elle consiste à analyser les ‘charts’ ou graphiques en français.

Analyse Technique :

Analyse des marchés par les cours et les volumes. On peut la décliner en analyse chartiste et analyse statistique.

Année fiscale :

L’année fiscale est la période de 12 mois pour laquelle une société va publier son chiffre d’affaires et ses résultats. Elle n’est pas nécessairement identique à l’année calendaire.

ANR : Actif Net Réévalué. Souvent utilisé pour faire des comparatifs avec d’autres sociétés, il représente la totalité des actifs d’une sociétés (y compris ses filiales, immobilisations, brevets, …) évaluée au prix de la cotation actuelle et diminuée de la valeur de l’endettement net total.

Arbitrer

Vendre un titre pour en acheter un autre quand on estime que ce dernier réalisera une meilleure performance.

Assemblée générale des actionnaires :

L’assemblée générale des actionnaires est le forum durant lequel les actionnaires peuvent exercer leurs droits de vote.
Assemblée Générale Extraordinaire

Elle décide des opérations courantes de l’entreprise mais aussi des modifications de capital, des modifications de statut et de toute opération susceptible de modifier la constitution du capital.

Autocontrôle

Détention directe ou indirecte -dans le cas d’une filiale- par une entreprise de ses propres actions ne pouvant excéder 10% du capital.

Avis d’opéré (ou d’exécution)

Bordereau délivré par un intermédiaire financier à son donneur d’ordre pour l’informer que l’opération, à la vente ou à l’achat a bien été réalisée. Ce document reprend les principales indications de l’opération (montant, date et conditions tarifaires avec notamment les frais de courtage, de TVA et impôt de Bourse).

B

Bear : Ours en anglais. Les ours sont ceux qui pensent que le marché va baisser. Un marché Bearish est un marché dont la tendance est à la baisse.

Bénéfices :

Les bénéfices correspondent au profit réalisé par une société pendant une période donnée. Ils se calculent en soustrayant le coût des ventes, les dépenses opérationnelles, les amortissements, les impôts et les autres dépenses du chiffre d’affaires.

Bénéfice par action (BPA) :

Le bénéfice par action (BPA) est le ratio bénéfice d’une entreprise sur nombre total d’actions. Le BPA est une mesure de la profitabilité de l’entreprise. Il sert à calculer le PER.

Blue Chip :

Les Blue Chips sont les actions de grandes entreprises avec un bon risque de crédit. En France, on trouve de nombreuses Blue Chips parmi les valeurs du CAC40.

Bons de souscriptions :

Un bon de souscription représente le droit d’acheter une action, à un prix fixé à l’avance ( prix d’exercice ) à l’issue d’une période donnée ( échéance ). Ces bons de souscription font l’objet d’une cotation sur le premier marché de la bourse de Paris. Les émetteurs sont les entreprises elle même ce qui leur permet de lever des fonds en cas d’exercice de ces bons

Bull :

Taureau en anglais. Les bulls sont ceux qui pensent que le marché va monter. Un marché Bullish est un marché dont la tendance est à la hausse.

Bulle Internet :

C’est un phénomène par lequel les actions des start-up (entreprises Internet) sont surévaluées pour perdrent ensuite leur valeur. Cette action est similaire à une bulle qui gonfle pour éclater, d’où le nom.

C

Call : option d’achat. Stratégie haussière.

CAC40 : Indice phare de la Bourse de Paris. Il réunit les quarante valeurs principales, pondérées par leurs capitalisations respectives.

Certificat : Produit dérivé assimilable à une valeur mobilière. Le but du Certificat est de suivre l’évolution d’un indice ou d’une valeur, éventuellement avec un effet levier .

Chart : Graphique en anglais.

Capitalisation :

Capitalisation indique que le fonds ne distribue pas de dividendes. Le contraire est Distribution.

Certificat de valeur garantie (CVG)

Ce titre est un moyen de se protéger contre la baisse d’une action puisqu’il offre aux actionnaires de la société rachetée ou absorbée une garantie de valeur minimum du nouvel ensemble.

Certificat d’investissement (CI)

Correspond au démembrement d’une action ordinaire en deux titres : le certificat de droit de vote et le certificat d’investissement. Le certificat d’investissement est un titre de propriété qui rapporte, comme les actions, un dividende mais ne confère pas de droit de vote aux assemblées générales.

Chambre de compensation

Responsable de la bonne fin des opérations d’achat et de vente traitées sur le marché. Affecté à chaque valeur cotée sur la place de Paris. Il figure sur chaque transaction.

Compte-titres

Compte ouvert chez un intermédiaire financier et sur lequel sont déposées et conservées les valeurs mobilières.

Consensus de place

Synthèse des prévisions des analystes et plus généralement des bureaux d’études des principales institutions financières qui permet de dégager un sentiment de place sur une anticipation, une tendance de marché….

Conserver :

Implicitement, cela revient à jouer le titre à la hausse. Sinon , on conseillerait l’arbitrage en faveur d’un autre. Mais le sentiment reste mitigé. Cette recommandation est une forme de conseil d’achat prudent, concernant notamment ceux qui ne possèdent pas encore le titre en portefeuille et souhaiteraient l’acquérir.

Correction

Chute brutale des marchés financiers après une période hausse importante. Une correction est de moindre intensité qu’un krach et se produit régulièrement. Une correction peut se poursuivre pendant plusieurs séances de Bourse.

Coupon : C’est le revenu perçu par un détenteur d’obligations.

Croissance :

Croissance est le nom donné à une stratégie d’investissement qui sélectionne des actions ayant un historique de croissance et un potentiel de valorisation future du capital.

Cycle économique :

Un cycle économique consiste en une alternance de périodes d’expansion et de récession économiques, avec des changements dans les taux d’intérêt, les taux de chômage et le niveau de productivité. Le cycle économique actuel (croissance ou récession) va affecter la performance des secteurs d’investissement.

D

Date de valeur

Date retenue lors d’une opération pour calculer le décompte des intérêts débiteurs ou créditeurs.

Délit d’initié

Utilisation d’information non rendu publique ou confidentielles à des fins d’enrichissement personnel ou non.

Ce délit est réprimé par la loi (l’AMF) et entraîne des sanctions professionnelles, financières ainsi que des peines d’emprisonnement.

Dilution

Provoquée par l’augmentation du nombre d’actions d’une entreprise après une augmentation de capital, se traduit par une érosion du résultat par action.

Dividende : C’est la part des bénéfices qu’une société redistribue à ses actionnaires. La part des bénéfices destinée à servir les dividendes est divisée par le nombre d’actions. Le dividende est constitué de deux parties, l’une versée en espèces et l’autre sous forme l’avoir fiscal.

Division du nominal

La division du nominal conduit à la division de la valeur boursière du titre par le même quotient. En fait, il en résulte souvent en Bourse un léger avantage pour l’actionnaire en raison d’une plus grande fluidité des titres. La division du nominal conduit logiquement à une division du dividende et des droits de vote dans les mêmes proportions.

Droit d’attribution

Lors d’une attribution gratuite de nouvelles actions, l’ancien actionnaire détache un droit d’attribution de chacune des actions qu’il détient. Il donne droit à recevoir une ou une fraction d’action nouvelle.

Droit de garde

Rémunération perçue par un établissement financier pour la tenue du compte-titres de son client détenteur de valeurs mobilières. Les droits sont acquittés pour la conservation des titres, collectés une fois par an et prélevés sur l’ensemble du portefeuille.

Droit de Souscription :

Droit offrant aux actionnaires anciens d’une société, une priorité de souscription lors d’une augmentation de capital. Ce droit de souscription est généralement négociable sur le marché de la bourse de paris

E

Echéance : date de levée de l’option, du warrant ou du bon de souscription .

Effet de levier : c’est la surperformance (en nombre de fois) de l’option ou du warrant ou du bon de souscription par rapport au support (action, devise ou indice).

Efficience : La théorie de l’efficience des marchés financiers veut que toutes les valeurs soient ‘à leur juste prix’. Cette théorie explique que toute l’information disponible est connue de tous les acteurs sans délai, les cours s’ajustent donc automatiquement au niveau d’information disponible. Si une inefficience apparaît, comme un grand nombre d’opérateurs sont à l’affût, celle-ci aura tendance à se résorber rapidement. La valeur reviendra donc à son ‘juste prix’.

 

EONIA EUropean Over Night Interest Average.

Euribor (EUropean InterBank Offered Rate. )

Taux du marché interbancaire qui est pratiqué par les principales banques européennes depuis le lundi 4 janvier 1999.

 

Euronext :

Euronext est la combinaison des bourses d’Amsterdam, de Bruxelles et de Paris.

EUROCLEAR

Organisme international de compensation des transactions, sur Valeurs du Trésor.

Exercice

La durée d’un exercice est généralement de 12 mois. L’approbation de ces comptes par les actionnaires réunis en AGO donne lieu, dans la majorité des cas, à la distribution d’un dividende si la situation est bénéficiaire. Durée à l’issue de laquelle une entreprise clôture ses comptes annuels.

F

FCP :

Un FCP est un Fonds Commun de Placement, il ne jouit pas d’une personnalité morale comme une SICAV.

Fonds :

Un fonds consiste en des investissements dans divers actifs, en fonction de l’objectif d’investissement déclaré du fonds. Par exemple, le fonds peut investir en actions de sociétés, en obligations ou en immobilier.

FCP :

Fond Commun de Placement. Le succès des FCP s’explique par le fait qu’il ne s’agit pas, contrairement aux SICAV , d’une société anonyme. La gestion d’un FCP est donc beaucoup moins coûteuse et délicate que celle d’une SICAV .

FCPE : Fond Commun de Placement d’Entreprise.

FCPI : Fond Commun de Placement Innovation.

FCPR : Fond Commun de Placement à Risques.

Fixing

Il s’agit d’une méthode de calcul du cours des titres. Après une période pendant laquelle les ordres sont accumulés dans une feuille de marché sans qu’aucune transaction n’intervienne. Pour chaque limite inscrite dans la feuille de marché, le système additionne les quantités cumulées dans chaque colonne Achat et Vente. L’ordinateur compare alors les cumuls de chaque colonne pour établir la limite qui permet l’échange du plus grand nombre de titres. Cette limite devient alors le cours de la valeur et tous les titres compris dans le cumul sont immédiatement échangés à ce prix. Ce mode de cotation séquentielle s’oppose à la cotation en continu Cette méthode parait particulièrement adaptée au traitement des petits ordres sur des titres liquides ou des exécutions d’ordres sur des titres peu liquides.

Flottant

Nombre de titres réellement négociables sur le marché comparé au montant total des titres d’une société. La liquidité réelle d’un titre doit être appréciée à son flottant.

Fonds de pension

Fonds constitué par une entreprise pour assurer le paiement d’une retraite à ses employés. Ces fonds dont l’origine est anglo-saxonne, sont représentatifs d’un système de retraite par capitalisation et non par répartition comme cela est encore le cas en France.

Front office

Salle de marché et recherche rapprochée dont la mission est de susciter et d’exécuter les ordres de la clientèle.

Futures

Francisation du mot “financial futures” désignant les contrats à terme. Permet d’acheter ou de vendre une quantité finie et standardisée d’un instrument ou d’une marchandise à un prix convenu et à une échéance donnée. La plupart des futures ont une échéance trimestrielle. Ils sont traités sur une large gamme de produits incluant : les actions, les indices, les obligations, les marchandises. La nature très standardisée de ce type de produit permet rarement de couvrir la totalité de l’exposition d’un intervenant. Elle lui offre en contrepartie une grande flexibilité et une liquidité qui serait difficile à trouver autrement.

G

GAP : Trou. Décalage dans les cotations, à la baisse ou à la hausse, laissant apparaître un ‘trou’ lorsqu’on visualise les cours sur la base de graphiques ou chandeliers

Groupe d’actionnaires stable

Noyaux dur d’actionnaires composés pour consolider le capital des sociétés nouvellement privatisées. La mise en place de ces groupements trouve sa justification dans la volonté du gouvernement d’éviter les tentatives d’OPA sur les sociétés nouvellement mises sur le marché.

H

Heures de cotation :

Compartiment A, B, C & Valeurs éligibles aux SRD

Pré-ouverture : 7H15

Ouverture : 9H00

Pré-cloture : 17H25

Cloture : 17H30

Mode de cotation : Fixing et Continue

Marché libre et Alternext

Pré-ouverture : 7H15

Uniquement Fixing à 15H

Non éligible au SRD

I

L’impôt sur les plus values :


Depuis le 1er janvier 2008, le taux d’imposition des plus values de cession de valeurs mobilières est porté de 16 à 18%; soit 29% avec les prélèvements sociaux de 11%.

Le seuil de cessions déclenchant cette imposition est est porté de 20 000 € à 25 000 €.

Indice :

Un indice est un regroupement de valeurs choisies pour représenter un domaine d‘investissement particulier. Le DJIA, le S&P 500 et le CAC 40 figurent parmi les plus connus. De nombreux fonds choisissent un indice de référence dont ils cherchent à égaler ou battre la performance.

Introduction :

L’introduction en bourse est une offre au public d’actions d’une société désireuse d’être cotée sur un marché boursier reconnu (par exemple à la Bourse de Paris) pour la première fois.

ISIN :

Depuis Lundi 30 Juin 2003, date historique, la bourse de Paris abandonne ses anciens codes SICOVAM au profit des codes ISIN. Il s’agit tout simplement d’une référence unique pour chaque société cotée en bourse. L’avantage des codes ISIN réside dans son uniformité internationale. Désormais, il ne s’agit plus de retenir des numérotations simples du style « 7915″ (anciens codes SICOVAM) mais plutôt des codes du style « FR0000079154″ (code ISIN)… En fait, le code ISIN comprend 2 lettres, pour le pays où est enregistrée la valeur, et 12 chiffres permettant de voir venir assez longtemps… Notez que certaines valeurs étrangères sont tout de même cotés sur la place de Paris, il y aura donc un code de négociation (une sorte de deuxième code ISIN) sur la bourse de Paris. Par exemple « Colgate Palmolive », ancien code sicovam « 5971″, est référencée dans son pays d’origine « US1941621039″ (code Américain) et négociable sur Paris avec le code « NSCFR0COLGP3″…

Investisseurs Institutionnels :

On regroupe sous ce terme générique toute organisation investissant des sommes conséquentes (généralement l’épargne d’individus) en actifs financiers (actions, obligations, fonds). Les caisses de retraite, les compagnies d’assurances sont des investisseurs institutionnels.

Impôt de Bourse


L’impôt de bourse est supprimé depuis le 1er janvier 2008.

Indice SBF 120

Lancé le 8 décembre 1993, l’indice SBF 120 est composé des 40 valeurs de l’indice CAC 40 auxquelles s’ajoutent 80 valeurs du Premier Marché parmi les plus liquides. Il est diffusé et calculé en continu depuis le 18 avril 1994.

Indice SBF 250

Il complète la gamme des indices de la Bourse de Paris. Il comprend les valeurs de l’indice CAC 40 et de l’indice SBF 120. Il est représentatif de l’ensemble des secteurs de la cote. Il est calculé deux fois par jour.

Indice MIDCAC

Lancé le 12 mai 1995, il permet de mesurer l’évolution spécifique des valeurs moyennes. Il est calculé deux fois par jour.

Initié

Individu détenant des informations confidentielles ou pas encore destinées au public sur l’avenir d’une société. Ces informations sont en mesure de modifier le cours de Bourse de l’entreprise et sont donc pour cette raison strictement protégées.

Intérêt

Revenu tiré d’un placement en titres de créance (obligations et autres titres de créance). Les intérêts sont payés selon une périodicité régulière fixée à l’avance (le plus souvent trimestrielle ou annuelle) et sont connus au moment de l’émission. Les taux peuvent être fixes ou variables, c’est-à-dire fonction d’un taux de marché.

Intérêt d’obligations


Depuis le 1er janvier 2008, le taux du Prélèvement Forfaitaire Obligatoire est porté de 16 à 18%; soit 29% avec les prélèvements sociaux de 11%.

Intermédiaire

Les intermédiaires conservent les titres sur un compte- titres ouvert auprès de la société Sicovam SA. Ils peuvent être négociateurs ou collecteurs d’ordres.

Introduction en Bourse

Inscription d’une entreprise sur un marché boursier pour la première fois. Une procédure stricte doit être respectée pour l’inscription au Second Marché et à la Cote Officielle.

J

K

L

 

Liquidité : C’est le volume d’un titre échangé pendant une période déterminée (un jour en général). Si la liquidité est élevée, de nombreux ordres d’achats et de vente existent. Par conséquent, la contrepartie d’un ordre a de fortes chances d’être trouvée. A l’inverse, si la liquidité est faible, un ordre peut rester sans contrepartie.

Long : Se dit d’une position acheteuse. L’inverse est être short (ou court).

LIBOR London InterBank Offered Rate.

 

LMBO Leverage Management Buy Out.

 

Levier

Utilisable sur les marchés conditionnels. Il consiste à engager kX Francs (avec k>1) sur ces marchés alors que les sommes détenues sont seulement de X Francs. Le levier autorisé par les organes de contrôle de la Bourse de Paris est de k=5 et peut être réduit à k=4 en cas de forte volatilité des marchés.

Liquidité

La liquidité d’un titre est mesurée par le volume d’échange journalier qui assure aux investisseurs de pouvoir vendre ou acheter ce titre sans risquer de bloquer le marché. Les valeurs les plus liquides ont souvent un statut international qui leur permet d’être traitée même en cas de crise des marchés financiers. La faible liquidité d’un titre entraîne nécessairement une décote par rapport à un titre de même nature plus liquide. Cet élément parfois négligé est lourd de conséquences en cas de panique ou d’effondrement des marchés. Dans certaines circonstances, la liquidité d’un titre sur le marché peut être assurée par un établissement financier ou une société de Bourse.

Loyer de l’argent

Coût de l’argent, taux d’intérêt. Le “loyer de l’argent au jour le jour” désigne le taux d’intérêt JJ, c’est-à-dire le taux de l’argent au jour le jour.

M

Marché

Lieu où se rencontrent l’offre et la demande. Les marchés financiers deviennent de plus en plus symboliques, c’est à dire un réseau où s’échangent des signes en fonction de règles permettant de préserver son intégrité.

Marché émergeant :

Un marché émergent est le marché financier d’un pays en voie de développement. Certains considèrent un tel marché comme présentant un risque d’investissement plus élevé, en raison de sa possible instabilité politique et économique, du caractère récent du marché et du risque d’illiquidité.

Marché Libre : Marché de la Bourse de Paris créé en 1996 et qui a remplacé le Hors -Côte.

MATIF : Marché A Terme International de France. Créé le 20 février 1986, il s’agit d’un marché d’instruments financiers à terme dont les contrats portent sur des actifs financiers et des marchandises.

MONEP : Marché des Options Négociables de Paris. Marché de négociation d’options sur actions ou sur indices.

N

Nasdaq :

NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotations) est le terme utilisé communément pour le NASDAQ US national stockmarket, marché boursier lancé en 1971. Le NASDAQ est le deuxième plus grand marché boursier aux Etats-Unis et fut le premier marché électronique au monde. Parmi les sociétés cotées au NASDAQ, on retrouve Intel, Dell Computers, MP3.com, Microsoft et Cisco Systems

Neutre :

Attente d’une performance équivalente à celle de l’indice de référence, ce qui ne signifie pas que le titre va s’arrêter de monter ou de baisser. On estime que la valeur ne fera ni mieux, ni moins bien que la moyenne des principales valeurs de son secteur.

 

Notation

Note de qualité attribuée à la dette d’un Etat ou d’une société par une agence compétente (Standard & Poors, Moody’s). La baisse de la notation d’une entité anticipe ou entérine une dégradation de sa structure financière ou de sa profitabilité.

Notice :

La notice est un document écrit émanant du fonds et mis obligatoirement à disposition de l’investisseur avant toute souscription. Le fonds y décrit ses objectifs d’investissement et tous les faits qu’un investisseur doit connaître pour prendre une décision d’investissement informée.

NYSE : New York Stock Exchange.

A Wall Street, dans la ville de New York, le NYSE (New York Stock Exchange) est la plus importante et la plus ancienne bourse des Etats-Unis. Le NYSE cote les titres, supervise les activités de ses membres et établit les règles du marché. Les indices les plus connus du NYSE sont le S&P 500 et le Dow Jones Industrial Average.

O

OAT :

Obligation Assimilable du Trésor. Il s’agit d’obligations émises par l’Etat qui emprunte ainsi de l’argent pour se financer.

Obligation :

Une obligation est un titre de dette émis par un gouvernement ou une entreprise. Pendant la vie de l’obligation, le détenteur de celle-ci reçoit des paiements d’intérêts réguliers en fonction du taux du coupon. Il existe des exceptions comme les obligations à taux zéro qui ne paient pas d’intérêt mais sont émises avec un discount.

Obligation convertible :

Une obligation convertible est une obligation émise par une société pouvant être convertie en action de cette société durant la vie de l’obligation à un prix pré-déterminé. La décision de convertir peut être soit entre les mains de l’émetteur soit entre celles de l’investisseur, mais n’a pas de caractère obligatoire.

Obligation remboursable :

Une obligation remboursable est une obligation qui peut être remboursée par anticipation, à la discrétion de l’émetteur. Une telle obligation permet à l’émetteur de refinancer sa dette à de meilleures conditions, si les taux d’intérêt deviennent inférieurs au coupon de l’obligation. Si les taux d’intérêt ont baissé significativement depuis la date d’émission, une obligation remboursable se comportera comme si sa maturité s’alignait sur la date de rachat, qui est la date à partir de laquelle l’obligation peut être remboursée.

OPA : Offre Publique d’Achat. Permet à une entreprise ou une personne physique de prendre le contrôle d’une autre en rachetant ses actions.

OPCVM : Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières. Terme générique regroupant les placements collectifs de type SICAV , FCP….

OPE : Offre Publique d’Echange. Permet à une entreprise de prendre le contrôle d’une autre en procédant par échange d’actions plutôt que par rachat.

OPR : Offre Publique de Retrait. Permet à une entreprise ou a ses actionnaires majoritaires (95% du capital) de sortir de la côte en rachetant ses titres aux actionnaires minoritaires.

OPRA : Offre Publique de Rachat d’Actions. Permet à une entreprise de racheter ses actions pour les annuler, de manière à faire augmenter le BNPA.

OPTION : Une option négociable représente le droit d’acheter ( call ) ou de vendre ( put ) une action ou un indice à un prix fixé à l’avance ( prix d’exercice ) à l’issue d’une période donnée ( échéance ). Ce droit d’acheter ou de vendre à un prix prémium et il s’échange sur le marché des options négociables de Paris ( LE MONEP ). C’est EURONEXT qui contrôle ce marché. Le choix est limité aux grosses capitalisations. C’est un marché qui est plutôt réservé aux spécialistes et aux professionnels de la bourse mais rien n’empêche un particulier d’investir sur ce marché.

OPV : Offre Publique de Vente. Permet de privatiser une entreprise publique.

P

 

PARITE : La parité d’un warrant correspond au nombre de warrants nécessaire à l’achat ou à la vente d’une unité du sous-jacent lors de l’exercice éventuel du droit de vente ou d’achat de titres représenté par le warrant .

PER : Price Earning Ratio. C’est un rapport cours/bénéfices. C’est un multiple calculé en divisant la capitalisation boursière d’une société par son résultat net consolidé. Ce ratio peut également être calculé en divisant le cours d’une action d’une société par le résultat par action de cette même société.

Performance : Evolution d’une valeur en pourcentage par rapport à une date de référence.

Put : option de vente. Stratégie baissière.

Quotité : Nombre minimal de titres négociables.

PEA :

Le PEA (Plan d’Epargne en Actions) est une enveloppe bénéficiant d’un traitement fiscal privilégié, dans laquelle les résidents français peuvent investir en franchise d’impôts sur les gains de cessions de valeurs mobilières qui normalement frappent l’investisseur à partir d’un certain montant de de cessions annuelles. Un investisseur peut y loger 132000 euros.

PER :

Le PER, Price-to-Earnings ratio, ou ratio Cours sur Bénéfice, est un ratio financier calculé en divisant le cours de l’action à un instant t par son bénéfice par action (BPA=bénéfice des 12 derniers mois divisé par nombre total d’actions). Egalement appelé multiple. Quand le marché attend une forte croissance d’une entreprise, le multiple de celle-ci tend à être élevé, là où le PER d’entreprises mûres sont généralement peu élevés. Par exemple, une action dont le cours est 16 € et dont le BPA est de 4 € pour l’année à venir a un PER de 4, et la même action avec un BPA de 6 € a un P/E de 2,67. L’inverse du PER (1 divisé par le PER) mesure le rendement des bénéfices : par exemple, pour un PER de 20, le rendement des bénéfices est de 1/20=0,05. Par conséquent, un investisseur escomptera un rendement de 5% (0,05 x 100) d’un investissement dans une société ayant un PER de 20.

Portefeuille :

Un portefeuille est un assemblage de valeurs mobilières ou de fonds

 

Prélèvement libératoire

Système permettant de payer directement l’impôt de manière forfaitaire et sans aucun lien avec la tranche d’imposition du contribuable concerné.

 

Prime d’émission

Différence entre le prix d’émission d’un titre et sa valeur nominale. Utilisée surtout lors de l’émission d’actions nouvelles, cette notion a en pratique peu d’intérêt pour l’actionnaire. Son usage est beaucoup plus important pour les produits obligataires pour lequel la valeur nominale sert de référence pour le paiement de l’intérêt.

Produits dérivés :

Produit dérivé est un terme générique pour les produits d’investissement dont le cours dépend du prix d’un investissement sous-jacent. Les futures, les warrants, les swaps et les options sont des produits dérivés.

Q

Quorum

Nombre minimum d’actionnaires requis pour qu’une assemblée générale puisse valablement délibérer.

Quotité

Multiple du nombre minimum de titres unitaires négociables pour bénéficier des conditions régulièrement pratiquées sur le marché. Une négociation inférieure à la quotité s’effectue sur un nombre de titres appelés rompus.

R

 

Radiation

Suppression d’une valeur mobilière cotée sur un marché. Elle peut s’accompagner du transfert de la valeur sur un marché de moindre liquidité. Une valeur mobilière cotée au Règlement Mensuel peut être radiée de ce marché et transférée au Comptant avant de finir ses jours au Hors Cote. Ce processus est courant après la réussite d’une offre publique sur le capital d’une société cotée.

Rallye : Forte hausse d’un marché.

Rapport Annuel :

Le rapport annuel est un document légal obligatoire édité tous les ans, comportant une description de la politique d’investissement du fonds. Il fournit aux investisseurs une vue d’ensemble avec des documents financiers comme les bilans du fonds et de la société, un document sur la performance globale, un rapport des commissaires aux comptes, ainsi que des informations sur les gérants, les administrateurs et le président du fonds. Le rapport du président est consacré aux activités de l’année écoulée et l’on retrouve également des informations sur les faits et réunions importants à venir.

Ratio de Sharpe :

Méthode de calcul permettant de tenir compte du risque et non pas uniquement du rendement pour comparer deux portefeuilles ou placements distincts.

Renforcer :

Compléter une ligne de titres déjà existante par de nouveaux achats. Cela suppose qu’un conseil d’achat ait déjà été donné.

Résistance : cours sur lequel un repli du marché s’est produit.

Risque : Concept primordial en finance. La reconnaissance et la quantification du risque constituent les fondements de la finance moderne.

S

SEC : Security Exchange Commission. Equivalent de la AMF aux Etats Unis.

Second Marché : Marché de la Bourse de Paris créé le 1er février 1983 pour les entreprises de taille moyenne. Ce marché n’existe plus depuis février 2005, remplacé par le compartiment A, B et C.

SICAV :

Une SICAV, Société d’Investissement à Capital Variable, est un fonds d’investissement ouvert, constitué en société. C’est la forme juridique de nombreux fonds de droit français et de la plupart des fonds domiciliés au Luxembourg.

Short : Etre court: Se dit d’une position vendeuse. L’inverse est être long. Par répercussion, est parfois synonyme de Bear ou Bearish (baissier).

SICOVAM : Société Interprofessionnelle de Compensation des Valeurs Mobilières. Créée en décembre 1949, la SICOVAM.

Société de gestion :

Une société de gestion gère une palette de fonds destinés à des investisseurs

Sous-performance/sur-performance :

Jugement porté sur un titre, mais qui tient compte du contexte général d’évolution des cours, et en particulier de l’indice de référence. En sous-performance, le titre fera une performance moindre que l’indice de référence. Ce qui n’exclut pas forcément une hausse. A l’inverse, sur-performance ne veut pas dire que le titre ne va pas baisser, mais que l’on attend une meilleure évolution du titre par rapport à l’indice de référence.

Spéculation

Mouvement auto-entretenu de prise de positions à l’achat ou à la vente dans le but de réaliser une plus value à court terme. La conséquence de la spéculation est l’envolée des cours à des niveaux déconnectés de la réalité se traduisant par la formation d’une bulle spéculative.

Spread

Ecart entre le cours comptant et le cours à terme. Ecart entre le cours d’offre et le cours de demande sur un marché. Achat et vente simultanées d’un contrat sur le même sous-jacent mais à une échéance différente. Achat et vente simultanées d’options sur le même sous-jacent mais à une échéance ou à un prix d’exercice différents.

SRD : Service de Règlement Différé. Système introduit le 25 septembre 2000. Depuis cette date, toutes les transactions sont réalisées au comptant, sauf sur les valeurs admises au SRD pour des ordres stipulés en règlement différé. Dans ce cas, une commission de règlement différé, dite CRD s’ajoute aux frais de courtage prélevés par votre intermédiaire.

Le compte des titres achetés ou vendus pendant le mois au SRD est réalisé le soir de la liquidation mensuelle (cinquième jour ouvré avant la fin du mois), puis les titres et/ou les sommes correspondantes sont livrés (ou prélevés) le jour du règlement, soit le dernier jour du mois.

Le SRD offre une possibilité de découvert. Le montant total de vos engagements du mois ne doit pas excéder 2,5 fois la valeur liquidative de vos actions cotées.

Swap

Echange de cash flow futurs entre deux contreparties. Il est possible de swapper des taux ou des devises. Une entreprise française peut emprunter en Francs – cette monnaie étant naturellement plus facile d’accès pour elle et swapper cette dette contre des Florins empruntés par une entreprise néerlandaise. La base de négociation du swap portera sur le taux d’intérêt et le taux de change pour le paiement des intérêts et l’échéance auxquelles les deux dettes seront remboursées.

T

Taux de conversion

Règle de calcul permettant de passer d’une monnaie à une autre. Le taux de conversion du Franc en Euro a été fixé le 1er janvier 1999 par le Conseil européen à 6,55957 Francs pour un Euro. Tous les revenus et les produits seront convertis à ce taux officiel.

Tête-épaule

Figure d’analyse technique qui correspond à une phase de croissance d’un cours puis de stabilisation, d’une nouvelle phase de croissance et de stabilisation puis d’une chute du cours et d’une stabilisation enfin d’une nouvelle chute du cours.

Titre de créance

Sont considérés comme des titres de créance les obligations, les obligations à bon de souscription de titres de créance, les titres participatifs, les titres subordonnés et, de façon générale, tous les autres titres exclusivement représentatifs d’une dette de l’émetteur.

Tout ou rien

C’est un ordre “A cours limité” dont l’exécution est conditionnée par la présence d’une contrepartie suffisante sur le marché. A défaut, l’ordre est mis en réserve dans l’attente d’une exécution ultérieure.

Trackers : Créés 2001 par Euronext, les trackers sont des fonds indiciels cotés. Ils répliquent donc un indice (CAC40, DJIA, Euro Stoxx 50, indices sectoriels) et se manipulent comme des actions ordinaires. Beaucoup d’avantages. L’inconvénient est un manque de liquidité pour certains trackers.

Trader : Personne dont le métier consiste à acheter ou vendre pour des délais très courts (journée), des actions, des produits dérivés, des obligations, des devises.

U

V

Valeur intrinsèque : c’est la valeur de l’option, du warrant ou du bon de souscription correspondant très exactement à la différence entre le cours du sous jacent et du prix d’exercice.

Valeur temps : plus l’échéance de l’option, du warrant ou du bon de souscription est éloignée plus la valeur de la prime comprend une valeur spéculative correspondant au temps. En effet plus l’échéance est lointaine plus la titre a des chances de s’apprécier au niveau du prix d’exercice.

Vente à découvert Consiste à vendre des titres qu’on ne possède pas dans l’optique de les racheter plus tard moins cher, et donc d’encaisser la différence. Elle permet de gagner à la baisse et ne se pratique que sur les marchés à terme, ou sur les marchés d’options.

Volatilité : propension du titre à s’apprécier ou à se déprécier sur une période donnée.

Volume : Désigne le nombre de titres d’une valeur échangés lors d’une période donnée (en général la journée).

Volatilité :

La volatilité est le mouvement de prix observé d’un actif financier. L’écart-type est la mesure de la volatilité communément utilisée. La volatilité et l’écart-type sont généralement considérés comme des mesures du risque (voir écart-type).

W

Warrant : Le warrant est une forme d’option. Il existe deux types de warrants : les call et les put . Acheter un call revient à parier sur la hausse du sous-jacent, et à l’inverse, acheter un put revient à parier sur la baisse du sous-jacent .

Les warrants se négocient au comptant sur des marchés tenus par les émetteurs de ces titres (Société générale, BNP, Citibank, etc.), qui en fixent les conditions d’exercice. A la différence des options , les warrants ne peuvent être vendus à découvert ce qui limite le champ des stratégies mais ils offrent une grande variété de choix de valeurs par rapport au MONEP .

X

Y

Z