Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


Immobilier vers « une baisse des prix de 10 à 15 % au cours des 2 prochaines années » ( l’économiste Marc Touati)

L’économiste Marc Touati sur le site d’actu-médias www.lemediascope.fr  » Immobilier vers « une baisse des prix de 10 à 15 % au cours des 2 prochaines années »
Immobilier en France : bulle ou pas bulle ?

LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 1.12.2018• Article mis à jour le 1.12.2018/ article publié édité et mis en une par journaliste la rédaction. © www.lemediascope.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur, afin de réaliser des statistiques d’audiences et de vous proposer des services éditoriaux, une offre publicitaire adaptée à vos centres d’intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

Immobilier vers « une baisse des prix de 10 à 15 %

au cours des 2 prochaines années » ( l’économiste Marc Touati) 

Pour éviter les affres des bulles et des krachs boursiers, il est coutumier de conseiller d’investir dans « la pierre ».

En effet, si les modes financières passent, l’immobilier reste, constituant par là même un bon placement de père de famille.

Les chiffres de l’INSEE sont d’ailleurs formels : les ménages ayant acheté leur résidence principale sont les mieux protégés contre les revers de fortune et la pauvreté. A l’inverse, les 30 % des Français les moins bien dotés sont ceux qui ne possèdent pas de patrimoine immobilier.

Seulement voilà, si l’achat de sa résidence principale constitue le premier objectif des ménages, la valeur des biens immobiliers est aussi soumise à variation et peut aussi faire l’objet de bulle. Or, les bulles immobilières sont particulièrement coûteuses car leurs effets sur l’économie réelle sont très puissants et touchent directement les particuliers.

Ainsi, après une hausse de 200 % de 1984 à 1991, les prix des logements anciens dans l’Hexagone s’effondrèrent d’environ 40 % entre la fin 1991 et 1998 : Un krach immobilier dramatique dont l’économie française ne se remettra pas avant longtemps. La récession s’impose d’ailleurs en 1993, puis la croissance restera molle jusqu’en 1998.

Malheureusement, une nouvelle bulle de ce type touche actuellement l’immobilier en France et surtout dans certaines villes, comme Paris, Lyon ou encore Bordeaux.

De plus, il faut bien admettre que l’immobilier français « à la sauce Macron » risque de connaître quelques années difficiles. Et ce d’autant qu’après la baisse de 2014-2015, la récente remontée des prix immobiliers, principalement à Paris, confirme que nous sommes toujours face à une bulle, c’est-à-dire un phénomène de décalage entre le prix de marché des actifs immobiliers et leur valeur réelle.

Et si, jusqu’à présent, les achats en provenance de fonds russes, qatari, chinois et autres ont masqué la réalité immobilière française, la réduction de ce type d’achats va de nouveau dévoiler cette dernière au grand jour.

les mesures gouvernementales (et notamment l’IFI) devraient

encore fragiliser le marché immobilier et précipiter la baisse des prix

Les quelques statistiques qui suivent sont d’ailleurs parfaitement illustratives de cette situation. A commencer par celles qui montrent le décalage criant entre le niveau des prix immobiliers et le PIB en valeur dans l’Hexagone.

Au sommet de la bulle de 1990-91, l’écart entre le premier et le second atteignait effectivement 1,5, aujourd’hui, il est de 2,2. Autrement dit, l’excès de valorisation financière est toujours très élevé et appelle un retour de la baisse des prix.

Certes, en 2016-2017, à l’image des prix immobiliers, les ventes (en montant et en nombre) ont légèrement remonté.

Nous restons cependant toujours très loin des niveaux de 2000-2005, confirmant par là même que le marché demeure fragile. Et ce d’autant que depuis 2018, avec notamment le remplacement de l’ISF par l’IFI (un impôt sur la fortune concentré sur la richesse immobilière), la tendance des prix a commencé à s’inverser, hors Paris intra-muros.

De plus, en dépit des analyses récurrentes qui voudraient que l’immobilier français ne soit pas très cher, le rapport entre les prix des logements et le revenu disponible des ménages français confirme qu’il n’en est rien.

Ne l’oublions jamais : l’augmentation des prix immobiliers est vertueuse si elle est à l’aune de celle des revenus des particuliers. Dans le cas où elle dépasse largement cette dernière, elle devient dangereuse.

Or c’est exactement ce qui s’observe depuis quelques années. En effet, de 1965 à 2000, l’indice du prix des logements rapporté au revenu disponible par ménages (en base 1 en 2000) a oscillé autour de 0,95. Il est actuellement de 1,63. C’est certes légèrement moins que
le sommet de 1,8 atteint en 2012, mais toujours beaucoup trop élevé.

A ce jeu des excès, il faut d’ailleurs souligner que le ratio parisien a dépassé son sommet de 2012, atteignant un nouveau pic historique de 2,44 (contre, rappelons-le, un niveau « normal » de 1). A l’inverse, celui relatif aux prix de la province, qui avait atteint un plafond de 1,72 en 2007, a reculé à 1,53 en 2017 et 2018, un plancher depuis 2005.

Le moteur principal de la dynamique immobilière française reste évidemment la faiblesse des taux de crédits immobiliers, qui demeurent historiquement bas. Seul bémol de ce crédit « pas cher », le taux d’endettement des ménages rapporté à leurs revenus ne cesse de battre des records historiques, atteignant désormais 78 %, contre par exemple 32 % en 1990 et 30 % en 2000.

Bien entendu, tant que les taux d’intérêt obligataires restent faibles, il n’y a pas péril en la demeure.  Néanmoins, si les déficits publics français repartent à la hausse et si la crise italienne perdure (deux cas très probables), une remontée des taux obligataires et hypothécaires apparaît inévitable, ce qui pèsera immanquablement sur les crédits, puis sur les cours de l’immobilier.

De plus, les mesures gouvernementales (et notamment l’IFI) devraient encore fragiliser le marché immobilier et précipiter la baisse des prix.

Face à ce constat, de plus en plus de professionnels de l’immobilier commencent à s’inquiéter, voire à dénoncer une bulle qui ne va pas tarder à se dégonfler. Si cette perspective fait peur à certains, il est toutefois utile de rappeler que la baisse des prix sera salutaire, ne serait-ce que pour redonner de la solvabilité à une demande fragile. Les agents immobiliers ont d’ailleurs tout intérêt à ce que les prix reculent modérément, de manière à augmenter le nombre de
transactions plutôt que de voir les prix continuer de monter avec de moins en moins d’opérations.

C’est d’ailleurs ce qui devrait s’observer, puisque nous anticipons une baisse de 10 à 15 % des prix immobiliers au cours des deux prochaines
années.

Ensuite, une fois la correction passée, les prix remonteront progressivement. L’immobilier restera donc un placement porteur à moyen terme. A un bémol près : l’excès de fiscalité qui pèse sur les investissements immobiliers français continuera d’agir comme un repoussoir et de favoriser l’exode fiscal.

Marc Touati

Voir aussi : «Gilets jaunes» à Paris – Mélenchon accusé de « récupération » renonce et défilera à Marseille


(Vidéo) Immobilier : Pourquoi un début

d’inversement de tendance depuis 2017 ?

Voir aussi : Voir aussi : «Gilets jaunes» à Paris – Mélenchon accusé de « récupération » renonce et défilera à Marseille

+

« Gilets jaunes » : un porte-parole explique pourquoi il se retire de la délégation

+

Booba réagit aux propos de William Leymergie sur Instagram

« Gilets jaunes » : un porte-parole explique pourquoi il se retire de la délégation

 

 

Médias infos : : assurance vie, Marisol Touraine, Société, domiciliations Paris, Économie, femme avocat, ABC, Monde, clinique, maquillage, NKM, Médias, Argent, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre,chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, Débats, Culture, Formalités Paris, International, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro,France, justice 3, Droit Internet 2, Blog EL, débouté, Sponville, Sponville 2, Sponville 3, Topfilms, patients, justice 2, avocats accidents, avocats accident 2, pub 3, CEDH, domiciliations, dom 2, meilleurs proprieté intellectuelle Comment choisir avocat propriété intellectuelle ? , avocats accidents de la route,référencement, marques, comment choisir avocat accident de la route, blog avocats, accidents avocat, Référencement sur Internet : comment choisir son agence web ? SAOS, Formalites entreprises Paris, clinique Diffamation Internet , Référencement naturel : Comment apparaître en 1ère page sur Google ? justice, blog, Justice , avocat propriété intellectuelle, corporel acteurs, femmes, droit internet

Rénovation, Nice, Nice meilleur référencement,Justice, Paris, Paris, meilleur référencement, Colin, motos, Nice référencement n°1, expertis, Colin vidéo, Rémy , avocat permis de conduire , pics , meilleurs avocat permis de conduire ? auteurs, cardio, corporel, you tube avocat accident, stars , Rénovation 2, gifi, Nabilla, femme avocat, santé femmes avocat you tube , Tribunal, l’agence web de référencement, Assurance, légal vidéo, Legal 3, avocats, clinique euro, EL ,EL2, EL3, Dernières Actualités, justice, Interventions, Web, Rhinoplastie, Top meilleurs, fraude you tube, Rhinoplastie 2, Justice 2, clinique, Santé 1, beauté, refus 2, Droit Internet 2, justice , Santé ,meilleurs, meilleurs, consommation, meilleurs 3,Droit Internet, meilleurs 3, santé 5, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5, avis 6, avis 7, beauté, Interview 4, Interview 5, TopFemmes, annonce légale moins cher, légal, Référencement site Internet : Combien ça coute ?, Comment choisir avocat droit Internet ? Agence Web référencement Google et Internet ,

COPYRIGHT ©2006-2017 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Service Client Mentions légales Conditions générales d’utilisation Charte des commentaires Contacts Archives sujets en regions Boutique Régie Publicitaire

La fréquentation du MEDIASCOPE © www.lemediascope.fr est certifiée.

Abonnez vous à partir de 1 €

Réagir

Ajouter

Archives

Suivez-nous
Community manager.

Google+ Instagram Facebook Twitter Mobile RSS

Téléchargez l’application MEDIASCOPE / © www.lemediascope.fr

Partager sur Twitter

Partager sur Google+

Partager sur Linkedin

Partager sur Instagram

.

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

(Vidéo) « Gilets jaunes » : comment s’organise l’acte 4 ce week-end ? ( samedi 8 décembre)
Gilets jaunes : Pas de « coup de pouce » pour le SMIC « seul le travail paye » ( Édouard Philippe)
Gilets jaunes : Trump plaisante sur les concessions de Macron
France 5 : Maxime Chattam, Agnès Desarthe, Samuel Benchetrit, Sophie Divry …( La Grande Librairie 20h45)
France 2 audience « Rendez-vous en terre inconnue » ( Thomas Pesquet ) / M6  » La France a un incroyable talent » / TF1 « Les Chamois » ( sous les 12%)
(Vidéo) « On doit baisser les impôts en France, c’est une évidence » ( Blanquer)
France 2 audience 20h ( Lapix ) en forte hausse / TF1 20 h ( en baisse ) / TF1  » Le 20h Le Mag » devant  » C Canteloup » + TPMP / Quotidien
(Vidéo) Un gilet jaune quitte un plateau TV : une députée reconnait ignorer le montant du Smic
Appels à la grève dès dimanche soir ( Transport routier – CGT et FO) / des lycées bloqués
Smic : La députée LREM qui ne connaissait pas le montant reconnaît une faute
(Vidéo) « Gilets jaunes » : Édouard Philippe suspend 3 mesures fiscales ( carburant, électricité et gaz, contrôle technique)
TF1 audience Marine Le Pen au 20h / France 2 ( 20h) / « Le 20h Le Mag » ( TF1) /  » Un si grand soleil » devant  » Plus Belle la Vie »
France 2 audience « Les Rivières Pourpres » devant TF1 « Une famille formidable » / M6 « Xavier Dupont de Ligonnès »
(Vidéo) « Gilets jaunes » : Macron déjeune avec des CRS et promet une prime aux forces de l’ordre ?
Gilets jaunes – Castaner : vers plus de forces de l’ordre à Paris « il faut que nous puissions avoir des moyens face à ces nouvelles formes de violences »
Ballon d’or 2018 : Modric vainqueur / Ronaldo 2è / Griezmann et Mbappé 3e et 4è ( Ballon d’Or féminin : Ada Hegerberg – OL)
(Vidéo) «Gilets jaunes» : «Paris ne peut pas supporter un 3e week-end de chaos» ( Valérie Pécresse)
France 2 audience  » spéciale Gilets jaunes » ( Léa Salamé et Thomas Sotto) / Bordeaux- PSG ( Canal +) / TF1 « World War Z »
(Vidéo) Gilets jaunes : à l’étranger l’image de la France et des violences inquiètent
(Vidéo) stations-services à sec en Bretagne : des manifestants bloquent des dépôts