Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


(Vidéo) Mort de Jean d’Ormesson académicien

studio5

Jean d’Ormesson est décédé à 92 ans, doyen d’élection de l’Académie Française vient de disparaître. Ce jeune pléïadisé était devenu la rock star de la littérature et des lettres françaises.

LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 5.12.2017• Article mis à jour le 5.12.2017 / article publié édité et mis en une par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimisée, des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

Jean d’Ormesson aimait Chateaubriand,

Paul-Jean Toulet, les femmes Venise,

les bains de mer et l’académie française

C’est son appétit pour la vie, son insatiable curiosité et son verbe riche qui faisaient de lui depuis des décennies l’un des profs de français et de littérature français le plus appréciés par plusieurs générations.

Ce n’est pas tant son statut d’académicien qui l’avait rendu si populaire auprès du grand public mais a personnalité.

Jean d’Ormesson aimait Chateaubriand, Paul-Jean Toulet, les femmes Venise, les bains de mer et l’académie française.

Il ne manquait jamais une occasion de renouveler ses professions de foi, de dire à quel point il est poli d’être gai et inconvenant de trimbaler ses soucis et son spleen à la télévision, dans les livres ou dans les assemblées. Il suffisait d’apercevoir sur les écrans son sourire de galopin et son regard bleu pétillant pour recouvrer instantanément sa bonne humeur. Aujourd’hui, c’est la France entière qui porte le deuil.

La littéraire:  la grande affaire de sa vie

Né le 16 juin 1925 à Paris, Jean Bruno Wladimir François de Paule Le Fèvre d’Ormesson d’un  père ambassadeur qui l’entraîne pour l’accompagner dans sa carrière en Bavière, en Roumanie ou au Brésil.

Jean d’Ormesson va rapidement est pris à travers ces voyages d’un  réel engouement pour la culture et de la France éternelle, et sera certain que la culture et littérature françaises sont pour le monde entier, des phares qui donnent la direction à suivre et jusqu’à 14 ans, c’est au château de Saint-Fargeau, propriété de sa mère qu’il passe l’essentiel  de son temps.

Il y apprendra l’éducation bourgeoise, dévorera la bibliothèque qu’une famille de « la haute » se doit de constituer et de faire lire à sa descendance. Élève brillant, il entre à Normal sup, puis se lance dans des travaux d’écriture à l’Unesco, dans des cabinets ministériels, puis dans différents journaux.

En 1970, il est directeur du Figaro, dont il contribue à relancer les ventes et le prestige. Pendant plus de 40 ans, il sera la figure de proue de ce journal, même après l’avoir quitté. En 2010, l’extraordinaire succès de la Bibliothèque idéale – choix de textes de référence de la littérature française qu’il préfaça – qui séduisit plus de 1,5 million de lecteurs montra à quel point il était encore la grande signature de ce quotiden.

La littéraire fut la grande affaire de sa vie. Il l’embrasse en 1956 avec L’amour est un plaisir, mais ne connut son premier grand succès qu’en 1971 avec La gloire de l’Empire, un roman récompensé par le Grand Prix de l’Académie française (déjà !) Il écrivit jusqu’à son dernier souffle.

Au total, une petite quarantaine de livres souvent autobiographiques (Le rapport Gabriel, Du côté de chez Jean…) où se mêlent l’humour, l’érudition, les obstacles que le destin met sur notre chemin pour nous priver du bonheur.

Certains lui valurent de fulgurants succès, ainsi ceux de sa période vénitienne : Le vent du soir en 1985, puis Le bonheur à San Miniato deux ans plus tard, ou Histoire du Juif errant en 1990 et La douane de mer en 1994. La parution de chacun de ses ouvrages devenait un événement culturo-médiatique. Jean d’Ormesson sera entre 1975 et 1990 l’écrivain le plus souvent invité à Apostrophe.

Ces dernières années, d’Ormesson multiplia les recueils de ses chroniques ou des romans plus abscons sur l’univers, Dieu et la place de l’homme dans l’univers. Son livre La conversation, savoureux dialogue entre Cambacérès et Bonaparte, lui procura un plaisir qu’il n’avait pas encore connu : celui de remplir tous les soirs le théâtre Hébertot à Paris. Au printemps 2015, il ne cacha pas sa fierté d’entrer de son vivant dans la Pléïade comme Kundera, Gide et Levy-Strauss avant lui. Un plaisir qu’il eut le temps de savourer plus de deux ans…
Doyen d’élection de l’Académie française

Comment évoquer son souvenir sans s’attarder sur l’Académie française, dont il fut un membre assidu, éminent et influent. Il y entre en octobre 1973, succédant à Romain Rolland au fauteuil 12. Son grand combat fut celui qu’il mena pour permettre à Marguerite Yourcenar d’être la première femme à intégrer ce cénacle masculin.

Plus tard, Michel Mohrt, Maurice Rheims, Jean-Marie Rouart ou Simone Veil lui devront une large part de leur élection. Au moment où la Coupole semblait se tourner vers les sciences sociales, celui que l’on appelait familièrement Jean d’O ne cessa de donner sa voix aux romanciers, permettant également l’élection d’Erik Orsenna, Jean-Christophe Rufin ou François Weyergans. Depuis la mort de Claude Lévi-Strauss en 2009, il était devenu le doyen d’élection de l’académie, un « titre » dont il était assez fier…

Très discret sur sa vie privée, l’auteur de Jean qui grogne, Jean qui rit avait épousé en 1962 Françoise, la fille de Ferdinand Béghin, ancien magnat du sucre et de la presse, un temps propriétaire du Figaro. De leur union naquit Éloïse d’Ormesson, qui, après avoir appris le métier d’éditeur aux États-Unis puis chez Denoël, a fondé en 2004 une maison d’édition qui porte son nom.

Sa disparition laissera inévitablement un grand vide. Intellectuel engagé à droite – il fut l’une des rares personnalités à soutenir Nicolas Sarkozy en 2012 -, Jean d’Ormesson incarnait la littérature dans ce qu’elle a de plus aimable, de plus accessible et de plus enthousiasmant à aborder.

Même s’il souffrait parfois de la légèreté qui lui collait à la peau et qui fut sa marque de fabrique pendant plusieurs décennies. Au fil des ans, il était devenu le prof de lettres des Français qui lui vouaient – pas seulement dans les milieux bourgeois – un véritable culte.

Laissons-lui le mot de la fin, une phrase tirée de C’était bien, livre paru en 2003 : « Rien n’est plus difficile pour chacun d’entre nous que de situer ce qu’il a fait et de se situer soi-même à sa juste mesure. » La postérité décidera si elle accorde à cet écrivain-chroniqueur-mémorialiste-journaliste la place considérable que ses contemporains lui ont offerte.

(Vidéo) Interview Jean d’Ormesson – Un jour je m’en irai,

sans en avoir tout dit

Voir aussi : « Macron ne doit pas oublier qu’après ( 8 ans) d’Obama … il y a eu Trump » ( RTL)

+

Argent : le bitcoin – bulle spéculative ou effet durable ?

+

C8 : Indignation de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat qui qualifie la « blague » de l’animateur Tex « indigne » ( femmes battues)

“à l’ époque de Claire Chazal.. les présentateurs du 20h étaient des stars …Moi, je n’en suis pas une” ( Lapix)

+

Décès Johnny Hallyday : nouvelles rumeurs démenties

+

Macron » il faut retourner dans votre pays. on ne peut pas prendre toute la misère du monde »

Médias infos : : assurance vie, Marisol Touraine, Société, Docteur Fraudes Chirurgien esthétique, Économie, ABC, Monde, clinique, maquillage, NKM, Médias, Argent, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre,chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, Débats, Culture, clinique 2, International, préjudices, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro,France, justice 3, Droit Internet 2, Blog EL, Bourse, débouté, Sicav FCP, Livret A, Argent, , livres, Festival de Cannes, Topfilms, patients, justice 2, avocats Internet, avocats accidents, avocats accident 2, pub 3, CEDH, domiciliations, dom 2, Comment choisir avocat propriété intellectuelle ? , avocats accidents de la route,référencement, marques, comment choisir avocat accident de la route, blog avocats, accidents avocat, Référencement sur Internet : comment choisir son agence web ? SAOS, Formalites entreprises Paris, Diffamation Internet , Référencement naturel : Comment apparaître en 1ère page sur Google ? justice, blog, Justice , you tube droit internet acteurs, femmes, droit internet

Santé 8, stars , Nabilla, jurisprudences, Tribunal, Santé 1, Legal 3, avocats, euro, Dernières Actualités, Interventions, Web, Refus , Rhinoplastie, Top meilleurs, Rhinoplastie 2, Justice 2, Santé 1, beauté, refus 2, Droit Internet 2, absence 3, refus 2, expertises 2,meilleurs, meilleurs, consommation, meilleurs 3,Droit Internet, meilleurs 3, santé 5, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5, avis 6, avis 7, beauté, Interview 4, Interview 5, TopFemmes, annonce légale moins cher, légal, Référencement site Internet : Combien ça coute ?, Comment choisir avocat droit Internet ? Agence Web référencement Google et Internet

COPYRIGHT ©2006-2017 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Service Client Mentions légales Conditions générales d’utilisation Charte des commentaires Contacts Archives sujets en regions Boutique Régie Publicitaire

La fréquentation du MEDIASCOPE © www.lemediascope.fr est certifiée par l’OJD

Abonnez vous à partir de 1 €

Réagir

Ajouter

Archives

Suivez-nous

Google+ Instagram Facebook Twitter Mobile RSS

Téléchargez l’application MEDIASCOPE / © www.lemediascope.fr

Facebook

Youtube

Twitter

Instagram

Snapchat

dailymotion

RSS

Whatsapp Whatsapp

Photo d’illustration

Copyright

Tous droits réservés

Ailleurs sur le web

Commentaires

Mention légales

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

(Vidéo) France 2 – Ruquier «Top et Flop » de la semaine ( 17 février 2018)
TF1 audience 20h ( Coudray) en baisse / France 2 ( Thomas Sotto) en hausse
Pouvoir d’achat : le boulet de Macron  » sur votre fiche de paye de janvier, il y aura une bonne nouvelle »
TF1 audience « The Voice 2018″ en recul / France 2 « Samedi c’est parodie » ( Drucker)
(Vidéo) Wauquiez « s’est excusé » auprès de Sarkozy (conférence à l’EM Lyon)
(Vidéo) Séparation de Jennifer Aniston et Justin Theroux après 2 ans de mariage
TF1 audience « L’aventure Robinson » ( Maître Gims ) / France 2 « Les petits meurtres d’Agatha Christie »
Rugby – l’ASM CLERMONT face à Lyon (36-10) n’avait pas droit à l’erreur ( Top 14 )
(Vidéo) Wauquiez charge Darmanin, Macron..et Sarkozy « il contrôlait les téléphones portables …. »
Livres- meilleures ventes ( semaine 5 au 11 février 2018)
France 2 audience Jean-Michel Blanquer ( « L’émission politique ») / W9 Lyon-Villareal
Après Real-PSG ( 3-1) l’arbitrage mis en cause
France 3 le film  » Margueritte » (Catherine Frot / Michel Fau) ( Jeudi 8 mars 20h50)
Twitter « Un apprenti boulanger qui ne peut pas apprendre à faire le pain parce qu’il n’a pas le droit de commencer très tôt, ça n’a pas de sens » ( Edouard Philippe‏ )
M6 audience « Top Chef » / TF1 « Blacklist » / Fr 2 « Lebowitz contre Lebowitz »
La « majorité numérique » à 15 ans votée par les députés
France 2 audience Nagui devant TF1 « Demain nous appartient » / « Quotidien » devant TPMP ( Hanouna)
(Vidéo) Marlène Schiappa divise en défendant Nicolas Hulot
(Vidéo) Testament de Johnny: fin de l’union sacrée chez les Hallyday
TF1 audience « Les bracelets rouges » ( Michael Youn)/ France 3 « Le monde de Jamy »

opinionscope>>

Corée du Nord - Kim Jong-Un : une risposte est-elle envisageable ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages