Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


France 2 : débat Mélenchon / Édouard Philippe ( “L’Émission politique” ce soir)

ACM667France 2 : Mélenchon / Édouard Philippe dans “L’Émission politique” ( ce soir.)

France 2 : Mélenchon / Édouard Philippe dans “L’Émission politique” ( ce soir.)

LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 27.9.2017• Article mis à jour le 27.9.2017 / article publié édité et mis en une par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimisée, des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

Mélenchon ( ex ministre

et ex sénateur) face à Edouard Philippe

Ce jeudi 28 septembre 2017 à partir de 20h50 sur France 2 le Premier ministre sera l’invité de “L’Émission politique” et sera notamment face à à Jean-Luc Mélenchonleader de la France insoumise.

Ce jeudi 28 septembre 2017 à partir de 20h50 sur France 2 le Premier ministre sera l’invité de “L’Émission politique” et sera notamment face à à Jean-Luc Mélenchonleader de la France insoumise.

Pour Édouard Philippe ce type de débat pourrait être l’occasion de marquer l’opinion publique et se faire un nom face à Jean-Luc Mélenchon habitué des plateaux de télévision et dont l’une des clés de son discours est d’attaquer le gouvernement en place tout en restant discret sur le fait d’avoir été lui-même ministre de l’Education Nationale ( sous Lionel Jospin) et également sénateur.

C’est avec ce type de débats choc à la télévision que Bernard Tapie avait été salué pour sa prestation face à Jean Marie Le Pen ( Front National)

Dans l’entourage du Premier ministre, l’un de ses proches assure
“C’est un vrai défi” un autre ajoute “Les meilleures répliques sont celles qui ne sont pas préparées”, “Il s’adaptera au ton de son adversaire”, indique un proche.

L’essence va augmenter de 3,6 centimes

à la pompe et le gazole de 7,6 centimes

( le tabac va aussi augmenter) ( Budget 2018)

Budget 2018 : Présenté comme un budget “de rupture”

Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont dévoilé le budget 2018, qui mêle baisses d’impôts et compression des dépenses pour réduire le déficit.

Le ministère de l’Économie et des Finances a dévoilé, mercredi, le premier projet de loi de finances du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Le Budget 2018, présenté comme un budget “de rupture”, c’est finalement moins de baisses d’impôts que cela était initialement annoncé, devant la difficulté à faire suffisamment d’économies pour réduire le déficit dès la première année.

Les économies réalisées atteindront près de 7 milliards contre 10 milliards initialement annoncé.

Le gouvernement a choisi de procéder en deux étapes la diminution des cotisations sociales des salariés ( en janvier puis en octobre 2018).

La hausse de 1,7 point de CSG prévue en échange qui devrait rapporter 3,7 milliards d’euros dans les caisses publiques devrait avoir lieu en une fois en début d’année.

Ce montant de baisses d’impôts prend en compte les augmentations de prélèvements, notamment de la fiscalité écologique. L’essence coûtera, en effet, 3,6 centimes de plus à la pompe et le gazole, 7,6 centimes de plus. Et le tabac va aussi augmenter.

Le prix de l’essence va augmenter de 3,6 centimes à la pompe et le gazole de 7,6 centimes ; le prix du tabac va également augmenter.

Qui dit moins de baisses d’impôts en 2018 dit moins d’économies à réaliser pour baisser le déficit à 2,6 %, contre 2,9 % à la fin de 2017.

En 2018, la dépense publique devrait finalement augmenter de 0,5 % l’année prochaine en euros constants (lorsque l’inflation sera prise en compte) alors qu’elle devait, à l’origine, être stabilisée.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin a admis « On n’a pas fait tout à fait du zéro volume parce que c’est dur.»

Cela représente une baisse de 0,7 point par rapport au PIB, soit environ 15 milliards. Un effort qui devrait s’accentuer dans les années à venir, pour aller vers une quasi-stabilisation en 2022.

Comme c’est souvent le cas,  les plus importants efforts sont renvoyés à plus tard. C’est l’État qui assumera en 2018,  la plus importante part des coupes budgétaires avec 7 milliards à trouver, contre 5 pour la Sécurité sociale et 3 pour les collectivités locales et la Société du Grand Paris.

Face à la presse le ministre venu présenter le budget a souligné « C’est un effort très important. Nous inversons la courbe de la dépense publique pour la première fois depuis de nombreuses années. »

Le projet est fondé sur une hypothèse de croissance en France jugée « raisonnable » par le Haut Conseil des finances publiques, un organe indépendant.
Les ministères du Logement, du Travail et des Transports mis à contribution

Le gouvernement compte sur le gel du point d’indice des fonctionnaires ou la reprise de la baisse des effectifs ou encore du jour de carence pour réaliser les 7 milliards d’économies sur l’État et ses opérateurs.

1.600 postes vont être supprimés en 2018 (dont 1 276 chez les opérateurs), un chiffre inférieur à celui prévu par Emmanuel Macron qui prévoyait d’en supprimer 50 000 sur cinq ans. Mais le nombre de suppressions de postes devrait augmenter à mesure que la réforme de l’État s’étendra les années suivantes assure le gouvernement.

En 2020, grâce à une réforme du périmètre de l’État, le gouvernement entend trouver 4,5 milliards d’économies supplémentaires à réaliser.

Le nombre de contrats aidés

va baisser de 40 %

Dès maintenant, les ministères du Logement, du Travail et des Transports ont été mis à contribution. La mission travail et emploi perd ainsi 1,5 milliard d’euros de crédits par rapport à la loi de finances 2017.

Voir aussi C8 : Comment Raquel Garrido ( France Insoumise) pouvait-elle se féliciter de la manif de samedi (l’émission a été enregistrée 2 jours avant )

Le nombre de contrats aidés va ainsi baisser de 40 %, à 200 000, et ils ne seront financés que dans le secteur non marchand. Le secteur privé, lui, sera sevré. Les aides temporaires à l’embauche vont ainsi baisser de 40 % avec la fin de la prime à l’embauche au milieu de cette année. En revanche, les crédits dédiés à la formation seront multipliés par trois, selon le gouvernement.

Le ministère de la Cohésion des territoires perd 1,8 milliard de crédits. Le gouvernement va notamment économiser 1,5 milliard sur le versement des APL dans le logement social en réclamant une baisse des loyers aux HLM pour les locataires impactés. La baisse de 5 euros de l’aide pour tous les bénéficiaires, qui débute le mois prochain, est aussi reconduite en 2018.

Sur les transports, les grands projets d’infrastructures vont être réexaminés dans le cadre des Assises de la mobilité. Mais l’État n’en fait plus une priorité. Il veut investir sur la rénovation des réseaux existants et le « transport du quotidien ».

A l’inverse, le ministre de la Défense va voir son budget progresser significativement, comme promis par Emmanuel Macron, par rapport à la loi de finances 2017, avec une progression de 1,8 milliard. Les crédits alloués à l’Enseignement supérieur et à  l’Éducation nationale ou l’Écologie vont aussi augmenter.

Le gouvernement souligne son effort pour réintégrer, dès le début de l’exercice, le manque de crédits de certains programmes dénoncés par la Cour des comptes, dans son audit de juin sur les finances publiques. ( soit près de 4 milliards de dépenses supplémentaires qu’il a fallu arbitrer ailleurs). Les gels seront donc diminués de 8 % du total à 3 % afin d’avoir une meilleure visibilité des gestionnaires sur les moyens dont ils disposent au cours de l’année.
Des risques significatifs pèsent  sur la réalisation des économies prévues.

Au total, l’ensemble des dépenses de l’État  devrait progresser de plus de 7 milliards, passant de 417,4 milliards à 424,4 milliards. Le déficit de l’État devrait passer de 76,5 milliards en 2017 à 82,9 en 2018, sous l’effet des baisses d’impôts promises et de la forte hausse du prélèvement pour le budget de l’Union européenne et donc  se creuser de 6,4 milliards.

Le Haut Conseil des finances publiques souligne notamment concernant  la Sécurité sociale et les collectivités territoriales  «  des risques significatifs existent sur la réalisation des économies prévues.  »

Les économies attendues de la Sécurité sociale seront dévoilées jeudi, lors de la présentation du projet de loi dédié. Quant aux collectivités locales, elles ne subiront pas de baisse des dotations accordées par l’État l’année prochaine en rupture avec les dernières années du quinquennat Hollande.

Si l’État ne va donc pas faire d’économies par ce biais, les plus importantes collectivités, devront de leurs côtés s’engager à maîtriser leurs dépenses de fonctionnement, sous peine d’être sanctionnées financièrement. Mais l’État n’a aucun moyen de les contraindre à diminuer leurs dépenses de fonctionnement.

En raison des baisses d’impôts qui privent l’État de recettes fiscales finalement le déficit structurel devrait se réduire de seulement 0,1 point alors que la Commission européenne, réclame un effort plus important conformément aux règles budgétaires européennes.

Voir aussi :  Mélenchon à bientôt 70 ans ….représente t-il l’avenir politique ?

+

« Florent Pagny qui s’exile fiscalement au Portugal ne mérite pas d’être Français ! » ( Henri Guaino)

(Vidéo) C8- jupe de Nolwenn Leroy / Baffie : le CSA ouvre une instruction

TF1: l’ex animateur d’«Intervilles» porte plainte contre la chaîne (Olivier Chiabodo)

+

« Yann Barthès n’a jamais brûlé les étapes ..à Canal + il distribuait la revue de presse » ( Denisot)+

 

 

Médias infos : : assurance vie, Marisol Touraine, Société, Docteur Fraudes Chirurgien esthétique, Économie, ABC, Monde, Docteur Fraudes, maquillage, NKM, Médias, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre, chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, chirurgie esthétique, légal ,immobilier, Débats, Culture, clinique 2, International, préjudices, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro,France, Publicis, Tourisme Banque, Droit Internet 2, Blog EL, Bourse, débouté, Sicav FCP, Livret A, Argent, clinique 3, Poker, Crédit Immobilier, Tube 6, livres, Tube, tube 5, Festival de Cannes, Topfilms, patients, ACBM, Tube 3, Tube 4, avocats Internet, avocats accidents, avocats accident 2, publicité 2, pub 3, CEDH, domiciliations, dom 2, Comment choisir avocat propriété intellectuelle ? , avocats accidents de la route, avis 8, avis 9, BN, BN2 santé you tube , référencement, marques, comment choisir avocat accident de la route, blog avocats, accidents avocat, Référencement sur Internet : comment choisir son agence web ? SAOS, Formalites entreprises Paris, Référencement naturel : Comment apparaître en 1ère page sur Google ? Justice , acteurs,

Santé 8, stars , Santé 7, Nabilla, jurisprudences, Tribunal, Santé 1, Legal 3, avocats, absence 3, euro, Dernières Actualités, Interventions, Web, Refus , Rhinoplastie, avis 7 Tube 2, argent 2,LM2, Tube 3, animateurs tv, refus, Docteur Fraudes, Liposuccion, Top meilleurs, ACBM, Rhinoplastie 2, Chirurgie esthétique du ventre, conseils, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5, avis 6, avis 7, beauté, Interview 4, Interview 5, Interview 6,maquillage, stars , Santé 7, Tribunal, Santé 1, médecins, absence 3, Dernières Actualités, euro 2, Interventions, Web,Refus ,Droit Internet 2, absence 3, refus 2, expertises 2, TF1, avis 8, préjudice 2 , Vidéos,meilleurs, santé 4 , ACBM, Internet, EL 2, EL3, meilleurs, consommation, meilleurs 3, , santé 5, Blog,Droit Internet,audio, audio 2, TopFemmes, annonce légale moins cher, légal, Référencement site Internet : Combien ça coute ?, Comment choisir avocat droit Internet ? Agence Web référencement Google et Internet
COPYRIGHT ©2006-2017 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Service Client Mentions légales Conditions générales d’utilisation Charte des commentaires Contacts Archives sujets en regions Boutique Régie Publicitaire

La fréquentation du MEDIASCOPE © www.lemediascope.fr est certifiée par l’OJD

Abonnez vous à partir de 1 €

Réagir

Ajouter

Archives

Suivez-nous

Google+ Instagram Facebook Twitter Mobile RSS

Téléchargez l’application MEDIASCOPE / © www.lemediascope.fr

Facebook
Youtube
Twitter
Instagram
Snapchat
dailymotion
RSS
Whatsapp Whatsapp

Photo d’illustration
Copyright
Tous droits réservés
Ailleurs sur le web
Commentaires
Mention légales

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

LCI audience ” Pujadas ” devant Zemmour ( CNews) + BFMTV et franceinfo ( entre 19h et 20h ) ( jeudi 9 janvier 2020 )
(Vidéo) Crash en Iran : l’avion a été « abattu par un missile iranien » ( Justin Trudeau et Boris Johnson)
France Inter : Léa Salamé critiquée pour son interview de Carlos Ghosn
TF1 audience “Peur sur le lac” ( Julie de Bona) / “Vous avez la parole” ( Blanquer – Philippe Martinez) / “Une île ” ( Arte) + 20h ( TF1- France 2)
(Vidéo) Harry et Meghan Markle annoncent s’éloigner de la Famille Royale ( un “Megxit” ) “Nous allons prendre du recul et travailler pour devenir indépendants”
Colère du père du livreur mort samedi d’un accident cardiaque ( interpellation policière) : ” je vais dire quoi à mes petits-enfants ?” ( Cédric Chouviat)
(Vidéo) Carlos Ghosn : 1 ère conférence de presse depuis son évasion ( mercredi 8 janvier )
Mort du célèbre coiffeur Jacques Dessange
Médias : quelle est la meilleure audience TV en 2019 ?
France 2 audience “Rivières pourpres” ( Olivier Marchal ) saison 2 / “Mariés au premier regard 2020 ” ( M6) + 20h ( TF1- France 2)
(Vidéo) Australie : un cyclone menace le nord-ouest avec des risques d’inondations
“à 40 ans il faut être rebelle pour ne pas développer à 60 ans ce qui ressemble à des regrets” ( Laetitia Casta )
Trump menace l’Iran de frapper 52 sites « très rapidement et très durement »
En prison pour avoir jeté la chienne de sa voisine du 4ème étage ( Marseille)
LCI et franceinfo vont-ils changer de n° de canaux ? ( avec l’arrêt de France 4 et France Ô )
2020 : “Attachez vos ceintures… forte volatilité économique, politique et financière” ( Marc TOUATI)
Une banque critiquée sur Twitter décide de fermer les comptes d’une libraire
(Vidéo) Attaque à Villejuif : une personne tuée et deux blessées / L’assaillant aurait crié “Allahu akbar” et portait une djellaba
(Vidéo) Irak : un bombardement américain tue le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad ( 3 jours après une attaque contre l’ambassade américaine )
BFMTV : cambriolage au domicile de la journaliste Ruth Elkrief pendant la nuit du réveillon ( bijoux, vêtements, ordinateurs )

opinionscope>>

Médias : peut-on faire confiance aux Médias selon vous ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages