Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


France Télévisions : Vœux 2012 de Rémy Pflimlin

Dans un communiqué adressé Mercredi 4 janvier 2012 à la rédaction du site lemediascope.fr, Rémy Pflimlin Président-directeur  général de France Télévisions adresse ses vœux pour l’année 2012.

Chers collègues, chers amis,

Je suis heureux de vous retrouver en ce début d’année 2012. C’est traditionnellement le moment de formuler des vœux pour la nouvelle année mais aussi de dresser le bilan des douze mois qui viennent de s’écouler.

Revenons d’abord sur 2011

La grille de la rentrée de septembre a été marquée par de multiples innovations en matière de programmes. C’était une rentrée comportant des prises de risque nombreuses, davantage que dans les chaînes privées. Ces importants changements ont été en majeure partie couronnés de succès, même si la presse s’est plus attachée à mettre en exergue les quelques contre-performances. L’objectif de cette grille était de mettre en œuvre concrètement l’engagement que j’avais pris, dès ma nomination, de renforcer l’identité de chaque chaîne. En ce domaine, nous avons pleinement réussi.

Malgré la suppression de la publicité après 20h, nos choix éditoriaux continuent à être évalués par les observateurs plus à l’aune de leur audience que de leur qualité. C’est une contrainte que nous pouvons regretter mais que nous devons, malgré tout, accepter. Une télévision publique ne peut pas se permettre de faire fi de son audience. Mais elle doit avant tout marquer son originalité tant dans le paysage audiovisuel que dans sa contribution à la cohésion de la société française. Sur ces points, nous avons rempli notre mission en 2011.

L’actualité française et internationale a été un extraordinaire terrain pour permettre aux équipes de nos rédactions de remplir le rôle d’analyse que l’on attend d’un média indépendant, marquant ainsi fortement notre différence. Je voudrais donc remercier l’ensemble des équipes des rédactions, journalistes, techniciens et personnels administratifs pour le magnifique travail accompli en 2011. Je voudrais aussi remercier l’ensemble des équipes de la direction des sports qui nous ont offert de magnifiques moments de télévision, au premier rang desquels – bien sûr – le Tour de France.

Les prises de risques sont nécessaires en matière de programmes : elles permettront à la télévision publique de trouver les futurs succès de demain. Les excellentes progressions d’audience de France 4 et de France 5 nous le démontrent. L’engagement des équipes de France Ô et d’Outre-Mer 1ère lors de la mise en place de la TNT nous le prouve également. Grâce à ce travail, nous pouvons être fiers de notre position de premier groupe de télévision en France.
Le plus grand danger pour France Télévisions serait de rester immobile.

Tout changement, nous le savons, peut cependant surprendre les téléspectateurs qui mettent parfois du temps à y adhérer. Nous devons donc être très attentifs à la façon dont nos innovations sont perçues par le public, et savoir réagir très vite pour éventuellement corriger le tir. C’est la mission que j’ai confiée aux directeurs des chaînes.

Je ne peux résister au plaisir de citer quelques-unes de nos fiertés des quatre premiers mois de cette nouvelle grille : « Apocalypse Hitler », bien sûr, tout comme « Rendez-vous en terre inconnue » sur France 2, mais aussi « Entrée libre », sur France 5, la série « Fais pas ci, fais pas ça », la soirée cinéma de France 3 le jeudi, et celle de France 4, tout comme le magazine d’histoire de France 3 magazine d’histoire de France 3 « L’Ombre d’un doute » ou encore « La Grande Battle » qui a montré que l’on pouvait parler de musique classique en première partie de soirée en intéressant le plus grand nombre.

Je voudrais aussi saluer les très belles performances de nos retransmissions théâtrales que ce soit sur France 2 ou sur France 4. Je ne suis, bien sûr, pas exhaustif ; je pourrais aussi citer les innovations de France Ô dans le domaine musical ou nos multiples initiatives en région et en outre-mer.

Un grand merci pour le travail accompli par l’ensemble des équipes de programmes des six chaînes et par nos partenaires, producteurs, auteurs, réalisateurs, acteurs et animateurs !

L’une des fiertés de l’année écoulée est aussi le déploiement de la nouvelle politique numérique de France Télévisions que j’ai définie comme l’une de nos priorités. Elle s’est illustrée par le succès des nouvelles applications et la croissance importante du nombre de vidéos vues sur notre offre de TV de rattrapage, Pluzz. Je tiens à souligner tout particulièrement aussi la grande réussite du lancement de francetv info, notre plateforme d’information continue.

L’une des fiertés de l’année écoulée est aussi le déploiement de la nouvelle politique numérique de France Télévisions que j’ai définie comme l’une de nos priorités. Elle s’est illustrée par le succès des nouvelles applications et la croissance importante du nombre de vidéos vues sur notre offre de TV de rattrapage, Pluzz. Je tiens à souligner tout particulièrement aussi la grande réussite du lancement de francetv info, notre plateforme d’information continue.

L’année 2011 a été marquée par la poursuite de la mise en place de l’entreprise commune. Certains éléments peuvent encore en être améliorés, d’autres demandent à être concrétisés. C’est l’une des tâches qui nous attendent dans les mois qui viennent. Je tiens à donner un coup de chapeau à l’ensemble des équipes qui ont su s’adapter et se mobiliser pour rendre cette nouvelle organisation opérationnelle, ce qu’elle est effectivement, pour l’essentiel, devenue.

Les équipes sont constituées, les responsables ont été nommés, l’affirmation de l’identité des chaînes est incontestée, tout comme l’est la nécessité de la mise en commun de fonctions stratégiques pour un groupe audiovisuel de l’envergure de France Télévisions. C’est le cas du numérique, de la politique de programmes, de la production et de la fabrication, comme des fonctions support, dont le regroupement est en voie d’être achevé.

L’année 2011 aura également été l’année de la signature de l’accord définissant et harmonisant les grilles et fonctions des journalistes de France Télévisions : un accord salué à l’extérieur comme au sein de l’entreprise. C’est un pas important vers l’accord collectif appelé à se substituer aux anciennes conventions collectives de l’audiovisuel public.

Le contrat d’objectifs et moyens avec l’Etat signé à l’automne fixe désormais le cap à suivre jusqu’à 2015. Il offre un cadre indispensable qui traduit les objectifs, partagés avec la collectivité, pour moderniser la télévision publique et lui garantir sa place dans les années futures.

Il lui fournit aussi des moyens appréciables au regard des contraintes que connaît le secteur public, et des révisions parfois drastiques auxquelles sont confrontés nos homologues européens.

Comment abordons-nous l’année 2012 ?

Celle-ci se déroulera à France Télévisions comme dans l’ensemble de l’Europe dans un contexte budgétaire difficile qui oblige à réaliser des économies. La mise en commun des moyens devra être poursuivie avec détermination afin de dégager les synergies qui nous permettront de poursuivre nos développements avec les ressources dont nous disposons. Nous devrons chercher, dans notre fonctionnement interne comme dans l’ensemble de nos achats externes, y compris pour les programmes, les marges permettant d’assurer le financement de nos priorités.

C’est la contrepartie de l’engagement de l’Etat, traduit par le contrat d’objectifs et de moyens, d’assurer une augmentation régulière des ressources publiques de France Télévisions. C’est également indispensable, dans un contexte économique et donc publicitaire devenu moins prévisible.

En ce sens, et parce que nous participons tous au développement de l’utilité sociale de France Télévisions, le plan stratégique qui guide notre action collective a été décliné en un plan de route constitué de plusieurs projets prioritaires, qui vous concernent tous à un titre ou à un autre et qui seront partagés avec l’ensemble d’entre vous dans les prochaines semaines.

2012 sera également l’année de la conclusion des négociations de notre accord collectif. Après l’accord concernant les journalistes, il s’agit maintenant de définir les dispositions portant sur le temps de travail et celles concernant spécifiquement les personnels techniques et administratifs. L’enjeu est d’établir les textes qui prendront le relais de ceux qui ont régi les modes de fonctionnement de l’audiovisuel public durant plusieurs dizaines d’années. Il s’agit aussi d’en profiter pour faire évoluer nos modes de travail afin de faire face aux défis de notre environnement. Le travail est bien engagé ; j’ai confiance en son aboutissement dans les prochains mois.

Nous évoluons désormais dans un paysage audiovisuel entièrement numérique. Dans cet univers, la concurrence avec les autres offres de programmes sera encore accrue par rapport à ce que nous avons connu jusqu’à maintenant. Mais dans cet univers, la télévision publique que nous construisons tous ensemble ne ressemble à aucune autre télévision et elle joue un rôle essentiel. Elle continuera à avoir un rôle moteur dans la création de programmes audiovisuels et cinématographiques. Elle aura un rôle primordial en matière d’information pour une année qui s’annonce riche en événements, notamment politiques. Elle offrira à nos concitoyens une information indépendante, riche, réactive et de qualité. Elle veillera particulièrement au respect du pluralisme.

Les Jeux Olympiques qui auront lieu cet été seront aussi un rendez-vous majeur. Dans cette perspective, le déploiement de France Télévisions sur le numérique continuera cette année avec le lancement d’une plateforme sportive ; d’autres projets suivront, tout aussi innovants.

Je n’ignore pas les supputations que font naître les grandes échéances électorales ; je les mesure d’autant mieux que je les ai déjà vécues lorsque j’ai dirigé France 3 pendant six ans. Il faut laisser cela loin de nous et se concentrer sur deux priorités : être réactifs face aux évolutions du contexte concurrentiel et des attentes des citoyens comme des téléspectateurs ; et à la fois, inscrire les structures et le fonctionnement de France Télévisions dans la durée et dans la stabilité, afin d’offrir les meilleurs programmes possibles car ce sont eux que les téléspectateurs attendent.

Je suis convaincu que la télévision publique doit renforcer son utilité sociale dans un environnement en profonde mutation. Car en diffusant des œuvres audiovisuelles et cinématographiques, des émissions culturelles, des programmes fédérateurs, et une information de référence, France Télévisions se donne pour mission de créer un lien entre nos concitoyens, de leur proposer de l’intelligence, de la connaissance, de l’autonomie critique et du plaisir.
Je souhaite que vous puissiez éprouver en 2012 du bien-être et du plaisir dans votre action quotidienne. Car votre action contribuera à la réussite du projet collectif qu’ensemble, nous mettrons en œuvre pour France Télévisions.

Je souhaite à chacune et à chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos proches et à ceux qui vous sont chers, mes meilleurs vœux pour une très belle et épanouissante année 2012.

Rémy Pflimlin
Président-directeur général

Partager :

Tags: , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

(Vidéo) Carlos Ghosn : 1 ère conférence de presse depuis son évasion ( mercredi 8 janvier )
CNews- audience Zemmour / BFMTV / LCI et franceinfo ( entre 19h et 20h ) ( 6 janvier 2020 )
Mort du célèbre coiffeur Jacques Dessange
Médias : quelle est la meilleure audience TV en 2019 ?
France 2 audience “Rivières pourpres” ( Olivier Marchal ) saison 2 / “Mariés au premier regard 2020 ” ( M6) + 20h ( TF1- France 2)
(Vidéo) Australie : un cyclone menace le nord-ouest avec des risques d’inondations
“à 40 ans il faut être rebelle pour ne pas développer à 60 ans ce qui ressemble à des regrets” ( Laetitia Casta )
Trump menace l’Iran de frapper 52 sites « très rapidement et très durement »
En prison pour avoir jeté la chienne de sa voisine du 4ème étage ( Marseille)
LCI et franceinfo vont-ils changer de n° de canaux ? ( avec l’arrêt de France 4 et France Ô )
2020 : “Attachez vos ceintures… forte volatilité économique, politique et financière” ( Marc TOUATI)
Une banque critiquée sur Twitter décide de fermer les comptes d’une libraire
(Vidéo) Attaque à Villejuif : une personne tuée et deux blessées / L’assaillant aurait crié “Allahu akbar” et portait une djellaba
(Vidéo) Irak : un bombardement américain tue le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad ( 3 jours après une attaque contre l’ambassade américaine )
BFMTV : cambriolage au domicile de la journaliste Ruth Elkrief pendant la nuit du réveillon ( bijoux, vêtements, ordinateurs )
BlackRock ; la Légion d’honneur remise à son patron défendue par la secrétaire d’État : “Il rend service à notre pays”
Trump se moque de Macron et ironise sur des images de voitures en feu à Paris pendant la nuit du Nouvel An
(Vidéo) Carlos Ghosn s’est-il caché dans une caisse d’instrument de musique pour s’enfuir du Japon ?
Audience vœux Macron ( pour 2020) : TF1 – France 2 + « la réforme des retraites sera menée à son terme »
(Vidéo) Le chef Marc Veyrat perd son procès contre le guide Michelin – son restaurant passé de 3 à 2 étoiles “La Maison des Bois”

opinionscope>>

Médias : peut-on faire confiance aux Médias selon vous ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages