Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


Zone euro : La France admet que les euro-obligations ne sont pas pour tout de suite

La France a reconnu mercredi que les euro-obligations ne seraient pas mises en place avant “plusieurs années”, mais continue à militer pour tendre vers cette mutualisation des dettes européennes.

Paris a semblé se rapprocher de Berlin sur cette question centrale entre la chancelière Angela Merkel et le président François Hollande à une semaine du sommet crucial de l’Union européenne, les 28 et 29 juin prochain.

Le Premier ministre français a choisi l’hebdomadaire allemand Die Zeit pour officialiser une position analysée depuis plusieurs jours à Paris.

“Je souhaite que nous parlions des +eurobonds+ à Bruxelles comme d’une perspective” a déclaré Jean-Marc Ayrault.

“Le système de mutualisation de la dette exige une plus grande intégration politique qui est nécessaire. Cela prendra sans doute plusieurs années” a-t-il admis.

Les propos Jean-Marc Ayrault sont similaires à ceux du gouvernement allemand qui, début juin, répétait encore que ces euro-obligations seraient “envisageables à la fin d’un processus d’intégration politique en Europe”, dans “de nombreuses années”.

La position française sur les eurobligations aura bien évolué depuis le 23 mai dernier.

François Hollande avait opposé pour ses débuts sur la scène européenne, sa conception des euro-obligations qualifiés de “point de départ” d’un processus d’intégration de la zone euro, à celle d’Angela Merkel, qui y voit un “aboutissement”.

L’idée d’un revirement est récusée par les responsables français qui assurent vouloir au contraire dissiper les malentendus.

Par ailleurs, Jean-Marc Ayrault a détaillé les autres propositions de la “feuille de route” française, avec, “tout d’abord”, la question bancaire.

“Nous devons aller vers une supervision bancaire commune, avec un système européen de garantie des dépôts” explique le Premier ministre.

Le projet d’une union bancaire fait pratiquement l’unanimité, même si tous les Etats ne lui voient pas le même rôle, certains privilégiant la solidarité, d’autres la discipline.

Par ailleurs, le fonds de secours de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES), qui reste l’une des autres principales divergeances avec Berlin, doit pouvoir permettre d’accéder estime Paris, au guichet illimité de la Banque centrale européenne (BCE), mais seulement pour aider les établissements financiers européens à se recapitaliser.

Pour l’Elysée, sa mise en place doit permettre aux Etats en difficulté de ne plus avoir à s’endetter pour aider leurs banques.

Jean-Marc Ayrault estime que “cela permettra que les Etats ne s’endettent pas davantage, au détriment du contribuable”.

Il ajoute “Je ne doute pas que nous parvenions à un accord lors du sommet de Bruxelles” sur des solutions à la crise précise le Premier ministre l’hebdomadaire allemand Die Zeit

Partager :

Tags: , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

TF1 : Décès de l’ancien juré de Masterchef et critique gastronomique Sébastien Demorand
France 3 audience “La loi de Julien” devant TF1 / Lyon-Lille ( Coupe de la Ligue) / “Quotidien” ( Philippe Katherine, Dany Boon)+ 20h ( TF1-France 2)
Coupures sauvages d’électricité : Une situation “intolérable” pour Édouard Philippe qui exige des sanctions
Jeter une cigarette allumée par la fenêtre de sa voiture devient passible d’une lourde amende ( Australie )
Jean Marie Bigard se dit boycotté par France Télévisions «Michel Drucker m’a dit je ne pourrai pas te recevoir dans mon émission”
Brigitte Bardot “engueule” Macron ….”Depuis votre élection tout n’est que sang et violence!”
(Vidéo) Chine – nouveau virus : 140 nouveaux cas et un 3ème mort
Intermarché : Coca-Cola condamné à payer 460.000 euros par jour s’il ne reprend pas ses livraisons
(Vidéo) l’éboueur licencié photographié en train de dormir pendant une pause a reçu une offre d’emploi
Macron au théâtre : Le journaliste Taha Bouhafs défendu par la députée Danièle Obono “Informer n’est pas un délit”
TF1 audience “The Voice 2020” ( faible) / France 2 devant TF1 avant 20h + “Deux heures de rires et de directs” ( Bruno Guillon – Stéphane Bern) + 20h ( TF1 – France 2)
Macron au théâtre : le journaliste qui avait signalé sa présence déféré au Parquet – Benalla réagit à l’exfiltration du président
Privilèges : qui sont les nantis de la République ?
“je crains que Macron soit réélu” face à Marine Le Pen … en 2022 ( Dupont-Aignan )
le couple Macron au théâtre : des manifestants tentent d’entrer ( Bouffes du Nord )
Marlène Schiappa dit avoir été menacée …. lors d’une réunion électorale ( municipales)
TF1 audience Brigitte Macron ( “Le 20h le Mag” ) / “Peur sur le lac” ( TF1) / “TPMP : le jeu des vérités ” / ” Quotidien” + 20h
Paul Bocuse perd sa 3e étoile – Lyon sans restaurant 3 étoiles au … Michelin ?
France Inter s’excuse après la Chanson polémique sur Jésus
Ségolène Royal : Édouard Philippe demande de la “clarté” ….sur sa fonction actuelle – une enquête ouverte sur ses frais d’ambassadrice des pôles

opinionscope>>

Médias : peut-on faire confiance aux Médias selon vous ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages