Accueil

Médias

Sociétés et communiqués

Cinéma


Docteur Bon : une personne opérée deux fois saisit le tribunal.

Tribunal saisi après une plainte d’une personne opérée, très mécontente des conséquences esthétiques et médicales.

A l’audience du 15 octobre 2010, tenue publiquement.

Nous Président,

Après avoir entendu les parties comparantes ou leur conseil, Vu les assignations en référé en date des 17 et 18 août 2010, les motifs y énoncés et les conclusions en défense déposées en audience. Lire la suite…

Le Dr Bon sanctionné par la chambre disciplinaire Nationale de l’Ordre des médecins.

Ordre des médecins saisi par une plainte d’une personne opérée, très mécontente des conséquences esthétiques et médicales.

Lire la suite…

Docteur Bon : Le tribunal avait ordonné une expertise médicale.

Par décision du 22 mars 2002, ( N° RG 02/53178), le tribunal de grande Instance de Paris avait ordonné une expertise médicale à la demande de madame E P.

« Nous Présidents,

Après avoir entendu les parties comparantes ou leur conseil,

Vu l’assignation en référé des 27 février et 1er mars 2002 et les motifs y énoncés.

Vu les conclusions déposées par Monsieur docteur Marc Henri BON, (…)

Attendu que, tous droits et moyens étant réservés au fond, il résulte des arguments développés par les parties comparantes et des documents produits à la suite des soins prodigués par le Docteur Marc-Henri BON , qu’il existe un motif légitime, au sens de l’article 145 du Nouveau Code de Procédure Civile, de recourir à une expertise médicale. Lire la suite…

Dr Bon : Le tribunal avait ordonné une expertise médicale.

Par décision du 22 mars 2002, ( N° RG 02/53178), le tribunal de grande Instance de Paris avait ordonné une expertise médicale à la demande de madame E P.

« Nous Présidents,

Après avoir entendu les parties comparantes ou leur conseil,

Vu l’assignation en référé des 27 février et 1er mars 2002 et les motifs y énoncés.

Vu les conclusions déposées par Monsieur docteur Marc Henri BON, (…)

Attendu que, tous droits et moyens étant réservés au fond, il résulte des arguments développés par les parties comparantes et des documents produits à la suite des soins Lire la suite…