Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


(Vidéo) Benalla veut être auditionné par la commission d’enquête

Benalla veut être auditionné par la commission d’enquête

LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 30.7.2018• Article mis à jour le 30.7.2018•/ article publié édité et mis en une par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimisée, des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

« Dans la haute hiérarchie policière, il y a des gens qui gèrent leurs intérêts,

leur carrière, et que j’ai dérangés » ( Benalla)

Dans le « JDD », Alexandre Benalla confie de nouveaux détails sur son parcours et sa place à l’Élysée.

C’est dans le JDD qu’ Alexandre Benalla s’exprime pour la troisième fois en une semaine après Le Monde et TF1, et relate son parcours depuis « une ZUP d’Évreux » qui l’a conduit à l’Élysée après un stage d’observation au Service de protection des hautes personnalités (SPHP) effectué à ses 15 ans, l’élection d’Emmanuel Macron lui a permis de travailler au palais présidentiel en devenant chef adjoint à la sécurité de l’Elysée, son rêve.

Tout au long de l’entretien, Alexandre Benalla réitère son innocence et déclare être « vigoureux », « impulsif mais pas violent ».

Dans le même temps le nom d’Alexandre Benalla, principal protagoniste de l’affaire du même nom est cité dans la liste des personnes à interroger par les députés de la commission d’enquête.

Pour l’intéressé son audition devant les parlementaires pour donner sa version des faits ne pose pas de problème explique Benalla au JDD :

« Je dois me reposer, réfléchir. Mais oui, j’ai plutôt envie d’y aller. Ils veulent des explications, j’ai de quoi leur en donner. »

Alexandre Benalla estime par ailleurs que son parcours atypique dans le milieu élyséen -il n’a pas fait de grandes écoles- lui a attiré les foudres de plusieurs individus, notamment dans le milieu des forces de l’ordre.

Lors de son audition au Sénat le secrétaire général du syndicat policier Unité-SGP a déclaré « M. Benalla faisait régner la terreur au sein du GSPR. Il allait jusqu’à l’insulte à l’égard des gradés et gardiens de la paix ».

Alexandre Benalla accuse dans son entretien, les forces de l’ordre : « Dans la haute hiérarchie policière, il y a des gens qui gèrent leurs intérêts, leur carrière, et que j’ai dérangés », précise-t-il.

Selon lui, si les Bleus ont eu du retard sur les Champs-Élysées, c’est à cause du comportement, émanant estime t-il d’un responsable chargé d’accueillir l’équipe de France de football de retour en France « J’ai fait remarquer au colonel de gendarmerie que ses hommes étaient trop près de la piste -ils voulaient prendre des photos! -, c’était le bordel. Il m’a dit qu’il n’avait pas à m’obéir. C’est lui qui m’a pris de haut. Le résultat, c’est que c’est à cause de ça que les joueurs ont pris du retard… »

Aucune nouvelle de Macron depuis le 16 juillet

Dans son entretien, Alexandre Benalla renouvelle son attachement au président de la République et son amour pour son métier : la coordination de la sécurité d’Emmanuel Macron. Il justifie sa présence très fréquente aux côtés d’Emmanuel Macron sur de nombreuses photos par le fait que le M. Sécurité du président l’accompagnait en toute circonstance tant au théâtre, qu’à des expositions, que dans sa résidente de la Lanterne, qu’au Touquet ou encore au dîner avec Donald et Melania Trump à la Tour Eiffel.

Afin d’éclairer la chaîne de commandement sur le rôle et les prérogatives d’Alexandre Benalla lors des déplacements présidentiels, trois auditions sont prévues à la commission d’enquête du Sénat, ce lundi.

Benoît Hamon, fondateur de Générations écrit dans une tribune publiée dans Le Parisien : « La dérive individuelle d’Alexandre Benalla ne masquera jamais la dérive autrement plus préoccupante d’un système politique qui repose tout entier sur la volonté d’un seul homme, le président de la République, dont le sentiment d’impunité et de toute-puissance révèle l’incroyable archaïsme et la précarité de nos institutions. »

Accusée par l’opposition de protéger l’Elysée, la présidente de la commission des lois, chargée de diriger l’enquête parlementaire sur l’affaire Benalla, a réagi :

Yaël Braun-Pivet, accusée par l’opposition de protéger l’Elysée en ne souhaitant pas interroger des personnalités comme Bruno Roger-Petit (porte-parole de l’Elysée), Alexis Kohler (secrétaire général de l’Elysée) ou Christophe Castaner (chef du parti La République en marche), s’en est défendu.

« J’ai toujours affirmé qu’il fallait d’abord entendre ce que les premières (personnes auditionnées) avaient à nous dire. Une fois entendus le ministre de l’Intérieur, son directeur de cabinet et celui du Président, il n’était pas utile de procéder à d’autres convocations. Notamment celle d’Alexis Kohler : son audition au Sénat n’a pas apporté d’éléments nouveaux. Nous avons bien fait de ne pas l’interroger » a-t-elle déclaré.

Voir aussi : Benalla sur Macron « j’ai merdé. Il me faisait confiance »

A propos d’une audition de Christophe Castaner, elle a ajouté : « Nous avons clairement établi que Vincent Crase était sur place en verte de ses relations avec Alexandre Benalla et de son statut de gendarme réserviste, pas de ses fonctions au sein de LaREM. Nous n’avions aucune raison d’auditionner M. Castaner. »

Concernant le fait que l’opposition ait choisi, vendredi dernier, de ne pas siéger en commission, Yaël Braun-Pivet a estimé que c’était dommage qu’elle « ait fait ce choix de l’instrumentalisation politique. D’autant qu’ils sont partis à la veille d’une audition qu’ils avaient tous demandée (celle du commandant des CRS déployés place de la Contrescarpe). »

Voir aussi : Benalla sur Macron « j’ai merdé. Il me faisait confiance »

ALEXIS CORBIÈRE ( La France insoumise)

Le député La France insoumise a déclaré sur LCI, à propos de l’interview d’Alexandre Benalla au JT de 20H de TF1 hier soir : « C’est une intervention qui porte certains mensonges quand on sait qu’il y a une autre vidéo qui montre Alexandre Benalla accompagné de monsieur Crase et Mizerski faire une intervention dans le courant de la journée. Donc toute la thèse de monsieur Benalla, qui disait hier soir que c’était un moment où il jugeait indispensable d’intervenir, un peu exceptionnel, c’est faux. (…) Toute l’opération de communication consistant à dire que monsieur Benalla est un homme tranquille, qui a dû intervenir pour aider des forces de police de manière exceptionnelle s’effondre. Donc à partir de là ça redevient une affaire Macron. Pour quelle raison des hommes à monsieur Macron vont dans des manifestations, provoquent manifestement des intervenants ? »

Le député LR du Nord a déclaré sur LCI : « On s’aperçoit que c’est une opération de communication qui est très organisée. Véritablement, on est dans une opération de communication, j’allais dire d’enfumage, de l’opinion publique vis-à-vis de la réalité des faits. Et puis la deuxième question que je me pose c’est pourquoi monsieur Benalla va s’exprimer dans les médias, va s’exprimer sur un plateau de télévision mais il ne vient pas s’expliquer devant la commission parlementaire qui doit faire la lumière sur toute cette affaire. »

MARLÈNE SCHIAPPA

La secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes s’est exprimée  samedi matin  « Ce que j’observe c’est que la version qui est donnée par Alexandre Benalla corrobore en tous points les informations qui avaient déjà été données par l’Elysée par ailleurs, que ce soit sur ses missions ou que ce soit sur l’exercice de ses fonctions » a-t-elle dit à propos de son interview au JT de 20H de TF1.

« Ce que j’observe c’est que l’opposition a voulu nous dépeindre d’abord une affaire d’Etat. Ensuite on s’est aperçu qu’il n’y avait pas une affaire d’Etat donc ils ont essayé de nous décrire une petite frappe. On voit qu’en réalité Alexandre Benalla c’est quelqu’un qui travaillait et qui explique le travail qui a été le sien et qui a un discours construit. C’était un peu le chaînon manquant de cette histoire, maintenant qu’il s’est exprimé à la télévision mon souhait c’est qu’on puisse passer à autre chose et peut-être se concentrer sur l’action du gouvernement » a-t-elle ajouté.

Willy Le Devin, journaliste à Libération, qui a diffusé hier une nouvelle vidéo d’Alexandre Benalla le 1er mai dernier, a déclaré :

« L’intérêt de cette vidéo est multiple. Elle élargit l’action d’Alexandre Benalla et de Vincent Crase dans la journée du 1er mai. Là, dans la vidéo que nous révélons, les manifestants ne lancent aucun projectile, ne sont absolument pas violents. On voit que Vincent Crase et Alexandre Benalla sont dans une démarche déjà extrêmement vigoureuse à l’égard des manifestants. Puis il y a cette interrogation des motifs de l’interpellation du jeune garçon, et là il est très probable qu’Alexandre Benalla et Vincent Crase soient entendus pendant l’enquête. »

( RN ex FN) NICOLAS BAY

Le député européen du Rassemblement national a déclaré samedi matin  : Alexandre Benalla « était quelqu’un qui agissait avec un sentiment d’impunité totale, dans une logique de passe-droits totale, et cette logique de passe-droits elle ne se limitait pas à son comportement le 1er mai. C’était une attitude générale liée au fait qu’il avait toutes sortes d’avantages, de protections, et qu’il en bénéficié bien après le 1er mai puisqu’il a fallu plus de deux mois et demi pour que les faits graves dont il s’est rendu coupable soient rendus publics ».

Le député de La France insoumise est revenu ce samedi matin sur LCI sur l’interview d’Alexandre Benalla au 20H de TF1 et sur les derniers rebondissements de l’enquête :

« Après avoir été protégé depuis le 2 mai par l’Elysée, Alexandre Benalla a une mise en examen très privilégiée. Il peut dire sa vérité à tous les Français : 20H de TF1, la Une du Monde…. (…) Au-delà de ça, les images le contredisent quand il dit ‘Je n’ai pas porté de coups’. On le voit porter des coups à la nuque. (…) C’est le robocop de l’Elysée monsieur Benalla. Je ne comprends pas très bien comment il peut estimer qu’il avait le droit de taper. »

« La vérité c’est que monsieur Benalla n’était pas un observateur ce 1er mai. Il s’est comporté comme un acteur, il donnait des consignes à la radio, il tapait des manifestants, à la Contrescarpe, au jardin des Plantes. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a tout fait pour envenimer les choses. Quand je regarde les images, quelqu’un qui se comporte comme ça, ce n’est pas quelqu’un qui veut calmer les choses. »

GUILLAUME LARRIVÉ

« Je demande à voir le rapport. J’ai suspendu ma participation aux travaux de cette commission mais j’en reste membre. J’aurai vocation à m’exprimer sur ce que va rendre madame Braun-Pivet. »

GUILLAUME LARRIVÉ

« Emmanuel Macron ne se comporte pas en chef d’Etat mais en chef de clan. Il a doublonné certains postes pour y mettre ses hommes » a déclaré le député de l’Yonne.

Le co-rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur Alexandre Benalla, qui a claqué la porté jeudi, s’exprime ce matin sur Europe 1.

Hier soir, « j’ai assisté à une récitation de monsieur Benalla (…) visiblement bien conseillé » a dit le député LR, qui regrette que la commission d’enquête ne l’interroge pas à l’Assemblée nationale. « Je regrette qu’il n’ait pas été auditionné. De manière générale cette commission d’enquête est dirigée par l’Elysée » a-t-il déclaré, accusant les députés de la majorité d’aller chercher les consignes auprès de l’Elysée.

La scène se serait déroulée 3 heures avant l’altercation place de la Contrescarpe.

Voir aussi : Benalla sur Macron « j’ai merdé. Il me faisait confiance »

(Vidéo) Benalla peut-il être auditionné par la commission d’enquête ?

>

Voir aussi : Benalla sur Macron « j’ai merdé. Il me faisait confiance »

+

Sondage : L’affaire Benalla affecte t-elle la popularité d’Emmanuel Macron ?

Benalla sur TF1 « J’ai eu une réaction de citoyen » » il y a une forme de trahison »

+

audience 20h TF1 ( Alexandre Benalla interview)

Médias – affaire Benalla : Les Français sont-ils intéressés ?

+

Une élue LREM de 29 ans enlevée et séquestrée par sa famille opposée à sa relation (Indre-et-Loire)

 

Médias infos : : assurance vie, Marisol Touraine, Société, domiciliations Paris, Économie, ABC, Monde, clinique, maquillage, NKM, Médias, Argent, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre,chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, Débats, Culture, Formalités Paris, International, préjudices, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro,France, justice 3, Droit Internet 2, Blog EL, débouté, Sponville, Sponville 2, Sponville 3, Topfilms, patients, justice 2, avocats accidents, avocats accident 2, pub 3, CEDH, domiciliations, dom 2, Comment choisir avocat propriété intellectuelle ? , avocats accidents de la route,référencement, marques, comment choisir avocat accident de la route, blog avocats, accidents avocat, Référencement sur Internet : comment choisir son agence web ? SAOS, Formalites entreprises Paris, Diffamation Internet , Référencement naturel : Comment apparaître en 1ère page sur Google ? justice, blog, Justice , avocat propriété intellectuelle, acteurs, femmes, droit internet

Rénovation, auteurs, stars , Rénovation 2, Nabilla, argent 3, Tribunal, Santé 1, Santé 2, Assurance, légal vidéo, Legal 3, avocats, euro, Dernières Actualités, justice, Interventions, Web, Rhinoplastie, Top meilleurs, fraude you tube, Rhinoplastie 2, Justice 2, Santé 1, beauté, refus 2, Droit Internet 2, justice , Santé ,meilleurs, meilleurs, consommation, meilleurs 3,Droit Internet, meilleurs 3, santé 5, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5, avis 6, avis 7, beauté, Interview 4, Interview 5, TopFemmes, annonce légale moins cher, légal, Référencement site Internet : Combien ça coute ?, Comment choisir avocat droit Internet ? Agence Web référencement Google et Internet

COPYRIGHT ©2006-2017 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Service Client Mentions légales Conditions générales d’utilisation Charte des commentaires Contacts Archives sujets en regions Boutique Régie Publicitaire

La fréquentation du MEDIASCOPE © www.lemediascope.fr est certifiée.

Abonnez vous à partir de 1 €

Réagir

Ajouter

Archives

Suivez-nous

Google+ Instagram Facebook Twitter Mobile RSS

Téléchargez l’application MEDIASCOPE / © www.lemediascope.fr

Partager sur Twitter

Partager sur Google+

Partager sur Linkedin

Partager sur Messenger

Partager sur Facebook

Partager sur Youtube

Instagram

Snapchat

dailymotion

RSS

Whatsapp Whatsapp

Mobile & Tablette

Mobile & Tablette

Télécharger MEDIASCOPE dans l’App Store

MEDIASCOPE disponible sur Googleplay

Contacts Mentions légales Charte CGU Info cookies Publicités

Photo d’illustration

Copyright

Tous droits réservés

Ailleurs sur le web

Commentaires

Programme Télé

Mention légales

facebookPartag

Sur 6ter lz concours « Rénovation Impossible » a été suivi par 362.000 téléspectateurs soit 2,3 % de part d’audience.

Sur RMC Découverte le

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

Décès du joueur de 19 ans suite à un plaquage : le Stade Français rend hommage à Nicolas Chauvin
TF1 audience « l’Aventure Robinson » ( Denis Brogniart) sous les 17% / TMC handball féminin France- Pays Bas / France 2 « Impostures » (Laura Smet)
(Vidéo) Miss France 2019 : qui sont les 30 candidates par région ? ( samedi 21h)
France 2 audience« Affaire conclue » (Sophie Davant) / « Ca commence aujourd’hui » (Faustine Bollaert), « Je t’aime etc. » (Daphné Bürki)
France 2 audience « Taratata 100% Live » ( très faible sous les 6%) devancé par France 3  » Le Divan » ( Fogiel) / TF1 « Vendredi tout est Permis » ( Arthur)
(Vidéo) Attentat Strasbourg: Macron dépose une rose blanche en hommage
(Vidéo) Ford : Macron juge inacceptable le plan social ( 850 salariés concernés à Blanquefort )
(Vidéo) Strasbourg – mort de Cherif Chekatt : des habitants ont applaudi les forces de l’ordre
France 2 audience Gilets jaunes et la révolte des femmes « Envoyé spécial » / M6 « Papa ou maman, la série » / TF1 « Balthazar » (Tomer Sisley )
Handball 2018 – Euro féminin : France- Pays-Bas ( vendredi 21h)
Gilet jaunes  » réseaux sociaux et chaînes infos ça peut être explosif » ( Pascal Praud fait son méa culpa)
(Vidéo) « Gilets jaunes » : « Il est temps d’arrêter d’être sur les ronds-points » ( Jacline Mouraud)
« gilets jaunes » acte 5 : le gouvernement appelle à ne pas manifester samedi
Total va verser 1.500 euros de prime exceptionnelle à ses salariés en France
Une liste « gilets jaunes » pourrait se présenter aux européennes
(Vidéo) Attentat à Strasbourg : minute de silence à l’Assemblée nationale
France 3 audience « Les Secrets » ( Claire Keim) / M6 demi-finale « La France a un incroyable talent » devant TF1
TF1 – France 2 audience 20h (Bouleau/ Lapix) + M6  » Scènes de Ménage » / « Quotidien » devant TPMP ( Bruel)
Discours Macron  » Le président a fait une intervention très humble » « Nous avons fait des erreurs »(Marlène Schiappa)
Soigner la dépression ou le stress post-traumatique par des traitements à base de LSD et d’ecstasy ?