Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


France : le désalignement des planètes ? ( Marc Touati)

Marc TouatiVendredi 22 mai 2015, l’économiste Marc Touati sur lemediascope.fr ” Le désalignement des planètes”.

Marc Touati : “Comme nous l’avons régulièrement expliqué, les économies de la France et de l’ensemble de la zone euro ont pu dernièrement bénéficier de ce que nous avons appelé un exceptionnel « alignement des planètes », c’est-à-dire d’une multitude de soutiens conjoncturels et exogènes qui ont mécaniquement soutenu la progression du PIB.

Il s’agissait notamment de la baisse des cours du pétrole et des matières premières, de la dépréciation de l’euro, de la baisse des taux d’intérêt obligataires et de la « planche à billet de la BCE ».

Cette « merveilleuse coïncidence » avait de quoi doper la croissance d’environ trois points : un point pour le pétrole, un pour l’euro et un pour la politique de la BCE et la faiblesse des taux longs.

“les effets bénéfiques conjoncturels et exceptionnels

des derniers mois sont en train de s’estomper,

voire de s’inverser”

Dans ces trois cas, les canaux de transmission à l’économie réelle sont triples. Considérons tout d’abord l’or noir. Primo, lorsque les prix du baril baissent, le pouvoir d’achat des ménages est amélioré, permettant à ces derniers de consommer davantage. Secundo, les coûts de production des entreprises sont réduits, assurant à ces dernières une meilleure rentabilité, les incitant par là même à investir et à embaucher davantage.

Tertio, compte tenu de ces deux premiers avantages, l’horizon global s’améliore, alimentant un cercle vertueux revenu-consommation-investissement-emploi.

Parallèlement, la baisse de l’euro produit également trois types d’effets bénéfiques sur l’activité économique : davantage d’exportations, plus de compétitivité des produits nationaux vis-à-vis des produits importés, donc plus de parts de marché pour les premiers et, enfin, plus d’investissements étrangers dans l’UEM et moins de fuite de capitaux à l’extérieur de cette dernière.

Enfin, la baisse des taux d’intérêt monétaires et obligataires associée à un processus de « quasi-planche à billets » permet également d’apporter trois soutiens à la croissance.

Premièrement, une réduction des risques pour les banques, qui peuvent alors accorder a priori plus de crédits. Deuxièmement, une réduction du coût des crédits et par là même une augmentation de l’appétence des entreprises et des ménages pour ces derniers.

Troisièmement, une amélioration des perspectives des agents économiques. Trois évolutions qui, en théorie, soutiennent significativement l’investissement et la consommation, puis l’emploi.

Grâce à toutes ces aides massives et exceptionnelles, le rebond de la croissance apparaît donc logique, pour ne pas dire inévitable. En fait, l’atteinte d’un glissement annuel du PIB de 1 % dans la zone euro et de 0,7 % en France au premier trimestre 2015 apparaissent même décevantes au regard de l’ampleur des soutiens conjoncturels que nous venons d’expliciter.

Certes, il existe un décalage d’environ six mois entre l’occurrence de ces trois soutiens et leur impact sur l’économie.

Or, cela fait plus de neuf mois que le pétrole, l’euro et les taux d’intérêt baissent. Les conséquences positives de l’alignement des planètes auraient donc dû produire leurs effets à plein dès le premier trimestre 2015.

Avec une croissance d’environ 1 %, force est de constater que nous sommes loin du compte. Pis, les derniers indicateurs avancés de l’activité montrent que les économies de la France, de la zone euro et même de l’Allemagne ont déjà mangé leur pain blanc.

D’où une question chargée d’inquiétudes : si déjà avec un parfait alignement des planètes, le maximum de la croissance a été d’environ 1 %, que va-t-il désormais se passer avec le « désalignement des planètes » qui s’opère depuis quelques semaines ?

En effet, et tout à fait logiquement, les cours du pétrole et des matières premières repartent à la hausse.

Le prix du baril de brent est ainsi passé de 47 dollars mi-janvier à 66 dollars, soit potentiellement 0,8 point de croissance en moins.

De même, l’indice CRB synthétisant l’évolution de l’ensemble des prix des matières premières (pondérés par le poids de ces dernières dans la consommation mondiale) a augmenté d’environ 10 % en deux mois.

Autrement dit, les gains de pouvoirs d’achat liés à la baisse des cours de l’or noir et de l’ensemble des matières premières sont en train de fondre comme neige au soleil. Ce qui affaiblira directement la consommation des ménages, mais aussi l’investissement des entreprises.

Parallèlement, l’euro est passé de 1,05 dollar le 13 mars à plus de 1,11 dollar depuis le début mai. C’est bien là l’un des drames de l’évolution de l’euro.

Dès que la croissance eurolandaise s’améliore légèrement, notamment grâce à la dépréciation de l’euro, les investisseurs en déduisent hâtivement que l’UEM est repartie pour de bon et se remettent à acheter de la monnaie unique, renchérissant cette dernière et cassant le peu de croissance eurolandaise.

Car ne l’oublions pas, à chaque fois que l’euro s’apprécie de 10 %, cela retire environ 0,5 point à la progression annuelle du PIB eurolandais.

Enfin, même si la remontée des taux longs reste modérée et que la « planche à billets » de la BCE continue de fonctionner, la bulle obligataire commence à se dégonfler.

Le taux d’intérêt de l’OAT dix ans est par exemple passé de 0,26 % mi-avril à environ 0,9 % depuis le 12 mai. De plus, la zone euro est entrée dans une « trappe à liquidités » qui est telle que les excès de liquidités viennent surtout alimenter les « bas de laine » et des bulles financières, sans parvenir à relancer significativement l’investissement, la consommation et l’emploi.

Au total, les effets bénéfiques conjoncturels et exceptionnels des derniers mois sont en train de s’estomper, voire de s’inverser.

La croissance de la zone euro et celle de la France vont donc rapidement retrouver leur niveau structurel, en l’occurrence aux alentours des 0,7 %, ce qui se traduira par un niveau annuel moyen d’environ 1 %.

Il serait donc opportun que les dirigeants eurolandais et français calment leurs ardeurs et fassent plutôt preuve de prudence”.

Marc Touati

Les évènements éco à suivre

du 25 au 29 mai 2015 :

Croissance zéro aux Etats-Unis.

Mardi 26 mai , 14h30 (heure de Paris) : fort repli correctif des commandes de biens durables aux Etats-Unis en avril.

Mardi 26, 16h : quasi-stabilisation de l’indice de confiance des ménages américains selon l’enquête du Conference Board en mai.

Mercredi 27 mai , 8h : légère baisse de l’indice de confiance des consommateurs en Allemagne pour le mois de juin.

Mercredi 27 mai , 8h45 : l’indice INSEE de confiance des ménages se stabilise en mai dans l’Hexagone.

Mercredi 27 mai , 15h45 : l’indice Markit dans le secteur des services recule légèrement aux Etats-Unis en mai.

Jeudi 28 mai , 11h : l’indice de sentiment économique de la Commission européenne recule en mai dans la zone euro.

Vendredi 29 mai, 1h30 : le taux de chômage se stabilise à 3,4 % en mai au Japon.

Vendredi 29 mai, 10h30 : le ralentissement de la croissance britannique au premier trimestre 2015 est confirmé.

Vendredi 29 mai, 14h30 : croissance zéro au premier trimestre 2015 outre-Atlantique.

Voir aussi: ( Vidéo) Canal + : Départs du Grand Journal de JM Apathie et Natacha Polony ?

Classement des premières 100 marques mondiales ( « Forbes ») ( 2015)

(Vidéo) Canal + : Snoop Dogg – Festival de Cannes 2015 ( Le Grand Journal)

+

Gad Elmaleh ne « rêve” plus d’une banque – » j’ai décliné » une 2è vague de publicités

(Vidéo) Canal + : Yann Barthes « On a juste voulu faire un sujet sur le Front National – tout s’est bien passé »

( Vidéo) : France 5 : Patrick Cohen (France Inter) accusé par Yann Moix d’avoir voulu le faire virer du Figaro

 

 

 

Médias infos : Voyages, Edition abonnés, faits divers, Second Life, santé, Commerce, Europe, assurance 2, OMC, assurance 3, CommerceConférences, assurance vie,  Politiques,  Avocat assurance vie, Marisol Touraine, Santé 2, ABC, Monde, NKM, Économie, Médias assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terreclinique, Sciences, consommation, chirurgie esthétique, immobilier, Education Nationale, Débats, Culture, International,  Aréva, préjudices, génétique, Terres rares, patients, CNRS, programmes TV, stars 2, euro, France, Publicis, Tourisme Banque, Blog EL, Bourse, débouté, , Livret, QPC, A, Épargne, , Poker, Crédit Immobilier, livres, Tube, Avocats, Festival de Cannes, Topfilms, Tube 2,   tube 4, Santé 6, International, stats économiques, indices économiques, Clients ELassociations justice, BFM Business, Vidéo d’entreprises, QPC, lemediascope.fr

 

absence certificats, Rhinoplastie, refus, Liposuccion, Top meilleurs, Chirurgie esthétique du ventre, conseils, Lifting du visage, beautéPhotos, fautes, Santé 8, maquillagestars , Le botox, Santé 7, Nabilla, jurisprudences, Tribunal, Tribunal 2, Santé 1médecins, absence 3, Dernières Actualités, Interventions, WebRefus Témoignages, Appel, Santé 9, Droit Internet 2, absence 3, refus 2, expertises 2, TF1, préjudice 2 , Vidéos, sanctions, absence 4, sanctions 2 ,absence 5, meilleurs, santé 4 , Internet, meilleurs, , absence 6, consommation, absence 7, santé 5, Blog, expertises, Débouté  Droit Internet, TopFemmes

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

(Vidéo) Harry et Meghan Markle annoncent s’éloigner de la Famille Royale ( un “Megxit” ) “Nous allons prendre du recul et travailler pour devenir indépendants”
Colère du père du livreur mort samedi d’un accident cardiaque ( interpellation policière) : ” je vais dire quoi à mes petits-enfants ?” ( Cédric Chouviat)
(Vidéo) Carlos Ghosn : 1 ère conférence de presse depuis son évasion ( mercredi 8 janvier )
CNews- audience Zemmour / BFMTV / LCI et franceinfo ( entre 19h et 20h ) ( 6 janvier 2020 )
Mort du célèbre coiffeur Jacques Dessange
Médias : quelle est la meilleure audience TV en 2019 ?
France 2 audience “Rivières pourpres” ( Olivier Marchal ) saison 2 / “Mariés au premier regard 2020 ” ( M6) + 20h ( TF1- France 2)
(Vidéo) Australie : un cyclone menace le nord-ouest avec des risques d’inondations
“à 40 ans il faut être rebelle pour ne pas développer à 60 ans ce qui ressemble à des regrets” ( Laetitia Casta )
Trump menace l’Iran de frapper 52 sites « très rapidement et très durement »
En prison pour avoir jeté la chienne de sa voisine du 4ème étage ( Marseille)
LCI et franceinfo vont-ils changer de n° de canaux ? ( avec l’arrêt de France 4 et France Ô )
2020 : “Attachez vos ceintures… forte volatilité économique, politique et financière” ( Marc TOUATI)
Une banque critiquée sur Twitter décide de fermer les comptes d’une libraire
(Vidéo) Attaque à Villejuif : une personne tuée et deux blessées / L’assaillant aurait crié “Allahu akbar” et portait une djellaba
(Vidéo) Irak : un bombardement américain tue le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad ( 3 jours après une attaque contre l’ambassade américaine )
BFMTV : cambriolage au domicile de la journaliste Ruth Elkrief pendant la nuit du réveillon ( bijoux, vêtements, ordinateurs )
BlackRock ; la Légion d’honneur remise à son patron défendue par la secrétaire d’État : “Il rend service à notre pays”
Trump se moque de Macron et ironise sur des images de voitures en feu à Paris pendant la nuit du Nouvel An
(Vidéo) Carlos Ghosn s’est-il caché dans une caisse d’instrument de musique pour s’enfuir du Japon ?