Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


“La note de la France sera fortement dégradée dès le printemps avec forte augmentation des taux d’intérêt” ( Marc Touati)

L’économiste Marc Touati  ” Pas de Saint-Valentin pour la croissance française” ( 15 février 2013) ” la note de l’Etat français sera fortement dégradée dès le printemps prochain, avec forte augmentation des taux d’intérêt obligataires”.

La claque est de taille : le PIB français a reculé de 0,3 % au quatrième trimestre 2012 et a stagné sur l’ensemble de l’année. Il s’agit là de ses plus mauvais résultats depuis 2009.

” la note de l’Etat français sera fortement dégradée dès le printemps
prochain, avec forte augmentation des taux d’intérêt obligataires”

Mais ce n’est malheureusement pas tout. Ainsi, sur lesquatre trimestres de 2012, le PIB français a reculé trois fois : au premier, puis au deuxième et enfin au quatrième.

C’estdonc désormais officiel, compte tenu de la révision des chiffres opérée par l’INSEE, la France est entrée en récession dès le premier trimestre 2012 et s’y est enfoncée au quatrième.

Même si la situation est, pour l’instant, un peu moins grave que dans les pays d’Europe du Sud, la France connaît donc aussi un « W », c’est-à-dire qu’après une première récession en 2009, puis une toute petite reprise en 2010-2011, une seconde récession est arrivée en 2012.

Dans la mesure où cette dernière n’est pas près de se terminer, il est donc possible de dire que la France subit non plus une récession mais une dépression.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : par rapport au premier trimestre 2008 (c’est-à-dire juste avant le début de la crise), le PIB français recule de 1,1 % et l’investissement des entreprises chute de 8,5 %.

Même la consommation des ménages a déposé les armes. Ainsi, après avoir été le moteur indéfectible de notre économie pendant une quinzaine d’années, elle a reculé de 0,3 % depuis son point haut du quatrième trimestre 2010.

Conséquence logique de cette descente aux enfers, l’emploi ne cesse de se dégrader. Après déjà plus d’un an de baisse quasi-ininterrompue, celui-ci a encore reculé de 0,2 % au quatrième trimestre 2012. Depuis le début 2008, on recense ainsi 402 300 destructions d’emplois nettes dans l’Hexagone.

Et tous les secteurs d’activité sont concernés : industrie, construction, services, on ne crée plus d’emplois nets nulle part depuis la mi-2012. La situation est évidemment la plus grave dans l’industrie qui a détruit, à elle seule, 329 000 emplois nets depuis 2008 et 832 000 depuis 2001.

En dépit d’une augmentation massive des dépenses publiques, la France n’a donc pas été capable de redresser la barre et s’est, au contraire, enfoncée dans une crise sans précédent, qui devrait encore s’aggraver en 2013.

D’ores et déjà, compte tenu de la forte baisse du PIB fin 2012, l’acquis de croissance pour cette année est négatif, en l’occurrence – 0,2 %.

Cela signifie que même si le PIB française stagne au cours des quatre prochains trimestres, il reculera de 0,2 % sur l’ensemble de l’année 2013. Parallèlement, pour atteindre l’ancienne prévision gouvernementale d’une croissance annuelle de 0,8 %, il faudrait que le PIB augmente d’environ 0,4 % sur chacun des quatre trimestres de cette année.

Nous en serons donc loin. Et pour cause, selon nos estimations, il devrait encore reculer d’au moins 0,2 % sur l’ensemble du premier semestre 2013.

Autrement dit, même si une reprise de rattrapage s’opère au second semestre, la variation du PIB hexagonal en 2013 ne devrait pas être de 0,8 % (comme s’est obstiné à annoncer pendant trop longtemps le gouvernement), ni de 0,3 % (comme prévu par le FMI et la Commission européenne), ni même de 0 %, mais d’au mieux – 0,3 %.

Dans ce cadre, le taux de chômage va encore augmenter et devrait avoisiner les 12 % fin 2013 (selon la définition d’Eurostat). Parallèlement, le ratio déficit public / PIB sera d’environ 4 %. Quant à la dette publique, elle devrait atteindre la barre psychologique des 100 % d’ici la fin 2013.

Devant autant de dérapages, il est donc clair que la note de l’Etat français sera fortement dégradée dès le printemps prochain, avec forte augmentation des taux d’intérêt obligataires à la clé. Ce qui ne manquera évidemment pas d’aggraver encore le marasme économique.

Il faut donc espérer que, face à un tel drame, le gouvernement fera un virage à 180°, vers moins de fiscalité confiscatoire et moins de dépenses publiques de fonctionnement.

Sinon, après l’Irlande, la Grèce, le Portugal, l’Espagne, et l’Italie, la France sera aussi attaquée en 2013 par le « grand ennemi » de François Hollande, en l’occurrence les marchés financiers, qui ne sont finalement que les principaux créanciers de l’Etat français.

On ne parlera alors plus de Saint-Valentin, encore moins de mariage, mais plutôt de divorce, avec pertes et fracas…

Marc Touati

Voir aussi : (Vidéo) Filmée avant sa mort l’amie de Pistorius dans une télé-réalité diffusée samedi

+

(Vidéo) Mariage gay : agression de militants après avoir offert des roses à Taubira (Bordeaux)

+

(Vidéo) Médias – UMP : Copé en photo avec sa femme « j’aimerai que les Français connaissent mon vrai visage »

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

BFMTV audience ” la matinale” + “Bourdin Direct” / ” Les Grandes Gueules” ( RMC Story ) + BFMTV Bruce Toussaint) / ” l’Heures des Pros”( Cnews) + France Info
Cnews audience” Face à L’info” ( dépasse le million de téléspectateurs) / BFM Story ( BFMTV) / ” 24h Pujadas” (LCI ) + France Info
Cnews audience “l’Heure des Pros” + BFMTV 120% News” + ” 22h Max” + “Le Dézoom” -“Soir Info” ( Cnews) ( Julien Pasquet) / France Info
Le 1er confinement en plein air ? ( pas de limite de temps pour les sorties) / les coiffeurs pourront rester ouverts
TF1 audience “Gloria” ( Cécile Bois, Barbara Schulz, JoeyStarr) / France 2 ( Samuel Etienne ) au plus bas “Nous sommes la génération 2021” + 13h ( Marie Sophie Lacarrau) / Bugier + ”Quotidien” – TPMP
Covid : Macron a-t-il perdu son pari ? ( Restrictions sanitaires ) / 16 départements concernés
Cnews audience” Face à L’info” / BFM Story ( BFMTV) / ” 24h Pujadas” (LCI ) + France Info
Cnews audience “l’Heure des Pros” + BFMTV 120% News” + ” 22h Max” + “Le Dézoom” -“Soir Info” ( Cnews) ( Julien Pasquet) / France Info
BFMTV audience ” la matinale” + “Bourdin Direct” / ” Les Grandes Gueules” ( RMC Story ) + BFMTV Bruce Toussaint) / ” l’Heures des Pros”( Cnews) + France Info
(Vidéo) Corinne Masiero s’explique “Ma force, c’est d’être moche, populaire et vulgaire !” (César)
France 2 audience “Les chatouilles” ( Karin Viard) / “Top Chef” ( M6 ) / “La grande librairie “( Souleymane Diamanka) + 13h ( Marie Sophie Lacarrau) / Bugier + ”Quotidien” – TPMP + 20h
Covid 19- Macron “Ça va taper dur jusqu’à mi avril” prévient le chef de l’état
(Vidéo) Déçue par les César : la cérémonie “n’a pas été utile au cinéma français” ( Roselyne Bachelot)
Cnews audience” Face à L’info” / BFM Story ( BFMTV) / ” 24h Pujadas” (LCI ) + France Info
BFMTV audience Castex / “l’Heure des Pros” ( Cnews) / ” 22h Max” + “Le Dézoom” -“Soir Info” ( Cnews) ( Julien Pasquet) / France Info
Audience BFMTV Bourdin Direct” / “Première Edition” “La matinale ” (Cnews) /”LCI + France Info
France 3 audience ” “Le canal des secrets” devant TF1 / M6 “Pékin Express” ( 3è) / “Rire contre le racisme” + 13h ( Marie Sophie Lacarrau) / Bugier + ”Quotidien” – TPMP + 20h )
Retour des insecticides “tueurs d’abeilles” validé par le Conseil d’Etat (néonicotinoïdes)
Cnews audience” Face à L’info” / BFM Story ( BFMTV) / ” 24h Pujadas” (LCI ) + France Info
Cnews audience “l’Heure des Pros 2” / BFMTV “120% News”/ ” 22h Max” + “Le Dézoom” – “Soir Info” ( Cnews) ( Julien Pasquet) / France Info

opinionscope>>

Médias : peut-on faire confiance aux Médias selon vous ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages