Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


France 2 : “Augmenter les impôts comme l’a fait Hollande, en période de récession, c’est catastrophique” (Thomas Piketty)

Thomas Piketty lemediascope.frLe journaliste économique de France 2, François Lenglet a rencontré l’économiste Thomas Piketty et auteur du best-seller “Le capital au XXIe siècle”, vendu à plus de 1,5 million d’exemplaires de son livre dans le monde.

Pour lutter contre la montée des inégalités, Thomas Piketty propose plusieurs pistes.

L’interview de Thomas Piketty sera diffusée dans l’émission de François Lenglet “L’angle éco”, lundi à 22h55 sur France 2.

lemediascope.fr propose un extrait des propos de l’économiste recueillis par François Lenglet.

“Les impôts ont été beaucoup trop fortement augmentés

entre 2011 et 2013″

François Lenglet : Une courbe est au cœur de votre démonstration -dans votre livre- devenu un best-seller mondial. Que montre-t-elle?

Thomas Piketty : Il s’agit d’un travail historique et collectif, réalisé avec Emmanuel Saez. Nous avons prolongé les résultats d’un économiste américain, Simon Kuznets, datant des années 1950. Nous étudions la part du revenu total des Etats-Unis détenue par les 10% des Américains ayant les revenus les plus élevés au fil du temps.

Au début du XXe siècle, environ 50% du revenu total des Etats-Unis est détenu par les 10% des Américains les plus aisés. Cinquante ans plus tard, cette part recule à environ un tiers du revenu total national.

C’est au cours des trente dernières années, avec le tournant” reaganien” des années 1980, par exemple, que les Etats-Unis sont entrés dans un cycle beaucoup plus inégalitaire. Ainsi, en 2012, les 10% des Américains les plus riches détenaient 48,16% du revenu total aux Etats-Unis.

Pendant très longtemps, les Etats-Unis n’ont donc pas été le pays inégalitaire que l’on connaît aujourd’hui. Au début du siècle ou dans la période de l’après-guerre, le pays était même moins inégalitaire que les Etats européens…

François Lenglet : Comment expliquer cette montée des inégalités depuis quarante ans ?

Thomas Piketty : Il y a, bien sûr, l’entrée de la Chine sur le marché mondial du travail, et l’arrivée de nombreux travailleurs peu qualifiés qui ont tiré les salaires vers le bas dans les pays riches. Mais la mondialisation n’explique pas tout. Elle est aussi à l’œuvre en Allemagne, en Suède ou au Japon et la hausse des inégalités est pourtant moins forte dans ces pays.

Ces différences selon les sociétés dépendent de choix d’institutions, de politiques publiques, sociales et éducatives. Vous avez, aux Etats-Unis, une forte inégalité dans le système éducatif, avec un sommet de la population accédant à des universités de très grande qualité, quand les 50% des Américains les plus modestes, eux, en sont écartés.

François Lenglet : Justement, quelle est la bonne politique pour réduire ces inégalités ?

Thomas Piketty : Cela dépend des pays. Aux Etats-Unis, nous avons vu une “explosion” des 1% des revenus les plus élevés. Dans ce cadre, il y a une véritable nécessité d’une plus grande progressivité de l’impôt, d’un retour à des taxes plus élevées pour les hauts revenus. En Europe, le problème des inégalités que nous devons résoudre est un peu différent : il s’agit du chômage, et notamment celui des jeunes.

Cela est avant tout dû à une gestion particulièrement calamiteuse de la crise de la dette publique dans la zone euro. Les politiques d’austérité ont transformé une crise du secteur financier privé, venant des Etats-Unis, en une crise de la dette publique.

La montée des inégalités, en menant à une stagnation du revenu médian et à une augmentation de l’endettement des ménages, a contribué à fragiliser le système financier privé aux Etats-Unis. En Europe, du fait de notre très mauvaise organisation collective, nous avons transformé cela en crise de la dette publique.

Une monnaie unique, avec 18 dettes publiques différentes, 18 taux d’intérêt sur lesquels les marchés financiers peuvent spéculer et 18 systèmes fiscaux, en concurrence les uns avec les autres, cela ne fonctionne pas.

C’est le cœur du problème. La France et l’Allemagne ont été très égoïstes vis-à-vis de l’Europe du Sud. Comme nous avions un taux d’intérêt faible sur notre dette publique, nous avons décidé qu’ils allaient payer. Au final, nous nous retrouvons dans une situation où la récession est présente partout.

C’est l’une des grandes leçons de cette histoire, que j’essaie de décrire dans mon livre. Quand vous avez une inflation proche de zéro et une croissance presque nulle, réduire une dette publique d’une telle ampleur devient impossible. Cela prendrait des décennies.

François Lenglet : L’outil fiscal est un élément sur lequel vous insistez beaucoup dans votre livre. Vous évoquez même un impôt mondial…

Thomas Piketty : Nous pourrions déjà avoir un impôt commun pour les sociétés en Europe. Je pense également qu’il est trop facile de demander à la Grèce de faire payer des impôts à ses contribuables les plus fortunés sans aider le pays.

Les banques françaises et allemandes sont très contentes de retrouver les transferts de fonds des contribuables grecs fortunés, mais on ne transmet pas l’information à l’administration fiscale grecque. Nous-même, en France, avions un ministre du Budget qui avait un compte en Suisse. Et cela pourrait se reproduire.

Les gouvernements européens parlent beaucoup de transparence fiscale et financière, mais ils ne font pas grand-chose. Il a fallu attendre des sanctions américaines contre les banques suisses pour avancer un peu en direction de la transparence financière en Europe.

Il faudrait aller beaucoup plus loin : un petit nombre de pays, tels que la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, devraient former une union politique et fiscale beaucoup plus forte. Tant que nous resterons dans cette situation de concurrence exacerbée entre pays, nous n’aurons aucune chance de pouvoir lutter contre les inégalités et relancer l’économie.

Cette crise de confiance très lourde, qui règne actuellement au sein de la zone euro, continuera tant que nous n’aurons pas démontré que nous voulons vraiment rester ensemble.

François Lenglet : Quel regard portez-vous sur la politique européenne de François Hollande ?

Thomas Piketty : Ce que je regrette le plus, pour l’instant, dans le quinquennat de François Hollande, c’est l’absence de propositions pour transformer structurellement la gouvernance européenne.

Si la France, l’Italie et l’Espagne proposaient à l’Allemagne une véritable union politique et parlementaire, un Parlement de la zone euro, où chaque pays serait représenté en fonction de sa population, et où seraient prises les décisions en termes de déficit public, de plans de relance et d’impôts sur les sociétés, je pense que nous aurions connu moins d’austérité.

L’Allemagne serait, sans doute, tentée de refuser une telle proposition : elle aurait peur d’être mise en minorité par l’Italie et la France. Mais elle ne pourrait pas refuser éternellement.

Le drame du quinquennat de François Hollande, c’est qu’il n’y a pas eu ce genre de propositions.

On peut continuer de s’acharner sur les choix initiaux de 2012, qui n’étaient pas les bons, mais c’est le passé… Il reste deux ans et demi de mandat. Il est temps de reprendre le cours de ce débat européen.

Nous pouvons aussi mener des réformes fiscales ou des réformes des retraites bien plus ambitieuses que ce que nous avons fait jusqu’à présent. La réorientation de l’Europe doit rester prioritaire.

François Lenglet : Selon vous, la politique fiscale permet de lutter contre les inégalités. François Hollande s’en est servie puisqu’il a tout de même augmenté sensiblement les impôts…

Thomas Piketty : Oui, mais beaucoup trop fortement. En période de récession, augmenter les impôts comme l’a fait François Hollande – comme l’avait fait aussi Nicolas Sarkozy lors de sa dernière année de mandat – est une politique catastrophique.

Les impôts ont été beaucoup trop fortement augmentés entre 2011 et 2013, afin de tenter de réduire le déficit à marche forcée. Résultat : nous avons tué le peu de croissance que nous avions, et nous nous retrouvons aujourd’hui avec davantage de chômage, et encore plus de déficits qu’auparavant.

Ce qui est le plus frappant dans la politique fiscale de François Hollande, c’est malheureusement sa très grande improvisation. Souvent, il a fait le contraire de ce qui avait été annoncé avant son élection.

Pendant dix ans, le PS, alors dans l’opposition, clamait que la hausse de la TVA était la pire des politiques.

Six mois après l’élection de François Hollande, on l’augmentait. Autre exemple : le gel du barème de l’impôt sur le revenu, qui a été maintenu. Je trouve cette succession d’improvisations en matière fiscale et budgétaire assez consternante”.

(Vidéo) Thomas Piketty / Ruquier

« On n’est pas couché » 7 février 2015

 

Voir aussi : (Vidéo) Hollande n’exclurait pas un 3è remaniement début avril

(Vidéo) Victoires de la Musique 2015: Calogero (chanson de l’année) / Christine & the Queens (interprète féminine de l’année)

(Vidéo) Le Monde : Colère du président « Est-ce que c’est le rôle du Monde de donner des noms comme Gad Elmaleh ? » ( Pierre Bergé/Fraude fiscale)

+

( Vidéo) Une étudiante se filme « nue » dans son université pour lancer sa carrière de mannequin

 

(Vidéo) Juppé se moque de Sarkozy « gentiment »

 

Médias Infos : Actualités, assurances,  emprunt, Argent, Frais, emprunteurs, A la Une, Éditos, Blog, Bourse,, Voyages, Edition abonnés, faits divers, Second Life, santé, Commerce, Europe, assurance 2, OMC, assurance 3, Commerce, renonciation  Conférencesassurance vie,  Politiques,  Avocat assurance vie, Marisol Touraine, Santé 2, ABC, Monde, NKM, Économie, Médias assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terreclinique, Sciences, consommation, chirurgie esthétique, immobilier, Education Nationale, Débats, Culture, International,  Aréva, préjudices, génétique, Terres rares, patients, CNRS, programmes TV, stars 2, euro, France, Publicis, Tourisme Banque, Blog EL, Bourse, débouté, , Livret A, Épargne, , Poker, Crédit Immobilier, livres, Tube, Festival de Cannes, Topfilms, Tube 2, Tube 3,  santé 3 , tube 4, Santé 6, International, stats économiques, indices économiques, Clients ELassociations justice, BFM Business, Vidéo d’entreprises, lemediascope.fr

absence certificats, Rhinoplastie, refus, Liposuccion, Top meilleurs, Chirurgie esthétique du ventre, conseils, Lifting du visage, beautéPhotos, fautes, Santé 8, maquillagestars , Le botox, Santé 7, Nabilla, jurisprudences, Tribunal, Avocats, Tribunal 2, Santé 1médecins, absence 3, Dernières Actualités, Interventions, WebRefus Témoignages, Appel, Santé 9, Droit Internet 2, absence 3, refus 2, expertises 2, TF1, préjudice 2 , Vidéos, sanctions, absence 4, sanctions 2 ,absence 5, meilleurs, santé 4 , Internet, meilleurs, , absence 6, consommation, absence 7, santé 5, Blog, expertises, Débouté  Droit Internet,

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

“à 40 ans il faut être rebelle pour ne pas développer à 60 ans ce qui ressemble à des regrets” ( Laetitia Casta )
Trump menace l’Iran de frapper 52 sites « très rapidement et très durement »
En prison pour avoir jeté la chienne de sa voisine du 4ème étage ( Marseille)
LCI et franceinfo vont-ils changer de n° de canaux ? ( avec l’arrêt de France 4 et France Ô )
TF1 audience “La chanson secrète” ( Nikos Aliagas) devancé par France 3 / “Boyard Land” ( France 2) / “N°5 de Chollet ” ( Christelle Chollet ) + 20H TF1- France 2
2020 : “Attachez vos ceintures… forte volatilité économique, politique et financière” ( Marc TOUATI)
Une banque critiquée sur Twitter décide de fermer les comptes d’une libraire
(Vidéo) Attaque à Villejuif : une personne tuée et deux blessées / L’assaillant aurait crié “Allahu akbar” et portait une djellaba
(Vidéo) Irak : un bombardement américain tue le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad ( 3 jours après une attaque contre l’ambassade américaine )
BFMTV : cambriolage au domicile de la journaliste Ruth Elkrief pendant la nuit du réveillon ( bijoux, vêtements, ordinateurs )
BlackRock ; la Légion d’honneur remise à son patron défendue par la secrétaire d’État : “Il rend service à notre pays”
Trump se moque de Macron et ironise sur des images de voitures en feu à Paris pendant la nuit du Nouvel An
Deals de justice “un système qui permet à l’entreprise de repartir sur des bases saines ” ( Me Thomas BAUDESSON- Clifford Chance)
(Vidéo) Carlos Ghosn s’est-il caché dans une caisse d’instrument de musique pour s’enfuir du Japon ?
Audience vœux Macron ( pour 2020) : TF1 – France 2 + « la réforme des retraites sera menée à son terme »
(Vidéo) Le chef Marc Veyrat perd son procès contre le guide Michelin – son restaurant passé de 3 à 2 étoiles “La Maison des Bois”
Carlos Ghosn a fui le Japon sous une fausse identité pour se réfugier au Liban « Je n’ai pas fui la justice – je me suis libéré de l’injustice”
Audience TV 2019 : TF1 en baisse – France 2 en hausse – Canal+ rebondit- BFM TV recule – Arte année record
“les petites entreprises vont mourir” ( lettre au ministre Bruno Le Maire du Syndicat des indépendants)
Retraites : Martinez (CGT) accuse le gouvernement d’organiser « le bordel » et de « discréditer les grévistes »

opinionscope>>

Médias : peut-on faire confiance aux Médias selon vous ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages