Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


(Vidéo) Public Sénat “ 80% de la grille a été renouvelée ” ( Emmanuel Kessler- Interview)

AMEDEEL’arrivée d’Emmanuel Kessler à la tête de la chaîne Public Sénat marque incontestablement une rupture avec de nouveaux programmes.

par Marc SCHLOHA

Une proximité de la chaîne parlementaire avec les téléspectateurs, une volonté de décrypter et de prolonger l’information et l’actualité par des débats

Principales émissions de Public SENAT :

– 6h – Preuves par 3 – Perrine Tarnaus – Michel Grossiord :
En direct, l’invité, interrogé par Michel Grossiord sur les principaux sujets qui font l’actualité de la semaine                                                              Puis, l’invité en présence d’un journaliste de l’AFP, s’exprime sur un dossier d’actualité.

16h30 Senat 360 animée par Dephine Girard

17h45  » La France qui réussit » présenté par Vincent Parizot
co-produite par WLC et Public Sénat,  » La France qui réussit « propose un documentaire de 52’minutes sur la France qui bouge, qui change, qui se remue, qui innove …
Dans des domaines tels que (économie, social, santé, culture…) suivie d’un temps de décryptage avec un grand témoin politique interviewé par Vincent Parizot, une heure de reportage pour découvrir toute l’énergie déployée dans nos territoires.
Re-diffusion : le dimanche à 12h, une fois toutes les deux semaines

18h30 Preuves par 3/ 18h30 Deshabillons-les/

19h00 Itineraire bis
19h25 Territoires … [+]
19h30 L’info dans le retro – Thomas Snégaroff en partenariat avec France Info et l’OBS.
L’actualité d’hier et d’aujourd’hui mis en perspective par l’historien et écrivain à l’appui des archives de l’INA partenaire de l’émission.
19h55 La folle …
20h00 Parlement hebdo
20h45 Europe hebdo
21h15 La politique c’est net …
21h30 Les dessous de la mondialisation – Moldavie, une si longue absence
22h00 On va plus loin
20h15 La politique c’est net …

Le 22h Présenté par Sonia Mabrouk
Du lundi au jeudi, à 22h00 ( Rediffusions le lendemain à 5h30 et 8h00)
Avec la présence en plateau de personnalités politiquesqui s’expriment en direct après les « grand-messes » du 20h, débats, confrontations, grands entretiens.

Bibliothèque Médicis –

émission de débats sur l’actualité culturelle et médiadique, présentée par Jean Pierre Elkabbach Le samedi à 21 :

 

Dans une interview au site d’actu médias www.lemediascope.fr, Emmanuel Kessler président de Public Sénat évoque tour à tour les principaux changements dans la grille de programmes de cette rentrée, la façon dont il compte élargir l’audience de Public Sénat, l’arrivée de Vincent Parizot à la présentation de l’émission “ La France qui réussit”.

“le genre de télévision que les Français

préfèrent c’est le débat”

( Emmanuel Kessler)

Lemediascope : Quels sont les principaux changements sur Public Sénat cette rentrée ?

Emmanuel Kessler : Il y a eu beaucoup de changements pour cette rentrée sur Public Sénat puisqu’on peut dire que 80% de la grille a été renouvelée avec des nouvelles émissions.

Il y en a 7 mais aussi avec des émissions existantes qui ont été remodelées , remaniées pour d’abord mieux remplir nos missions.

Tout d’abord la couverture de l’actualité parlementaire et pour aller d’avantage vers le public, le public qui est le nom Public Sénat pour aller vers des émissions plus attractives, plus proches aussi, c’est une de nos lignes de force, des territoires parce que nous voulons montrer comment l’actualité nationale se répercute sur les territoires français.

Lemediascope : Comment comptez-vous élargir l’audience de Public Sénat?

Emmanuel Kessler : Alors ce que j’ai voulu faire quand je suis arrive à la Présidence de la Chaîne, c’est tout d’abord remanier la grille pour qu’elle soit plus claire, plus lisible, on avait une grille avec des rdv variables , je crois qu’en télévision , il faut des rdv fixes, c’est pour cela que nous avons crée.

Je vous donne deux exemples: l’après-midi, un rendez-vous sur les travaux parlementaires mais une couverture plus vivante.

Ce n’est plus de la séance diffusée au kilomètre, ce sont des extraits de séances éditorialisés avec des interviews, des papiers de journalistes qui résument les enjeux, et puis nous sommes plus présents dans le Sénat sur les auditions , les commissions d’enquêtes, les missions d’information, ce rendez-vous s’appelle “ Sénat 360”, c’est tous les jours à 16H30.

Et puis le soir nous avons un grand rendez-vous de débats, puisque la signature de la chaîne c’est Public Sénat #au Coeur du débat, un grand rendez-vous qui prolonge l’actualité, l’actualité d’initiatives parlementaires,l’actualité générale , vue et analysée avec l’expertise des sénateurs qui s’appelllent ”On va plus loin” présentée par Sonia Mabrouck qui dure 1H30 en direct tous les soirs.©  www.lemediascope.fr

On a étendu les plages de directs avec des rendez-vous fixes , bien repérables par nos téléspectateurs.

« les Français sont friands de débats »

Lemediascope : Qu’est ce qui distingue Public Sénat des autres chaines?

Emmanuel Kessler : J’ai voulu très clairement bien positionner la chaîne Public Sénat d’abord dans le Coeur de nos missions , c’est une chaîne politique et parlementaire, qui vise à amener l’actualité parlementaire et le rôle des sénateurs, faire comprendre quel est le lien avec les citoyens donc c’est une chaîne politique, parlementaire, civique et citoyenne.

C’est le cœur de notre métier et puis il faut aussi se positionner dans l’univers des chaînes de télévision et aujourd’hui, on voit qu’il y a profusion d’informations et profusion de chaînes d’infos.©  www.lemediascope.fr

“le genre de télévision que les Français préfèrent c’est le débat”

La ligne de force que j’ai donné depuis la rentrée, c’est de faire de Public Sénat une chaine de débats.

Pourquoi ? D‘abord, parce que d’abord c’est le débat parlementaire, la dessus le Sénat a une petite supériorité sur l’Assemblée, c’est qu’au Sénat le débat parlementaire ne peut jamais être interrompu, il n’y a pas d’article de la Constitution 49.3 prévu au Sénat.

Le deuxième élément c’est que les Français sont friands de débats , on est un peuple qui aime le débat et d’ailleurs c’est le troisième élément.

Nous avons pu mesurer et cela c’est un élément qui nous distingue et qui fait de nous une offre complémentaire sur la TNT, que les Français après avoir reçu l’information brute par les chaînes d’infos et bien le genre de télévision qu’ils préfèrent pour essayer de se faire une opinion sur les grands sujets politiques de société , c’est le débat.

Nous n’avons pas pour objectif de mesurer l’audience au quotidien , comme le font des grandes chaînes de télévision et d’ailleurs le grand outil de mesure, le Médiamat n’est pas à notre portée financièrement.

Néanmoins nous avons d’autres outils, alors il est très difficile de mesurer une audience d’une chaîne de télévision comme la notre qui se situe tout à fait dans l’univers des chaînes d’information notamment quand on met en place une nouvelle grille de programmes poir mesurer l’impact sur le public.

Moi ce que je cherche c’est une progression de l’audience.©  www.lemediascope.fr

Ce que je sais c’est que nous avons 15 millions de téléspectateurs qui nous regardent chaque semaine et ça c’est important.

Ce que je sais aussi c’est qu’à la différence des autres chaines d’infos, nos programmes sont des magazines, des décryptages d’actualité qui peuvent- être rediffusés et donc qui cumulent de l’audience, grâce à leur rediffusion.

Donc, nous avons une audience qui, au global, se situe tout à fait dans l’univers des chaînes d’information.

Quand on est est president de Public Senat comme je le suis depuis le 1er juin, mais je dirai que ce n’est pas une difficulté c’est un enjeu c’est un défi, ça a été de se situer dans le sillage de ce qui a été fait depuis 15 ans mais pour aller plus loin, pour installer encore davantage la maque “Public Senat”, renforcer notre présence avec la presse quotidienne régionale ( PQR).

Faire en sorte que notre grille de programme soit mieux perçue dans sa valeur ajoutée par les téléspectateurs, faire sorte que “Public Senat” soit reconnue comme une chaine singulière, différente, elle l’est par exemple par son offre documentaire qui est très différente de ce qu’on voit sur d’autres chaines.

Mais il faut toujours franchir des étapes supplémentaires et des enjeux formidables pour mobiliser des équipes.

Le principal défi que j’ai eu c’est de faire partager mon projet, mais je dois dire dire qu’il y avait beaucoup d’énergie dans Public Senat et ses 60 collaborateurs en misant sur leur savoir faire, sur leur polyvalence exceptionnelle, d’aller plus loin pour justement mieux remplir nos missions et aller à la rencontre de nos téléspectateurs »

Lemediascope : Comment voyez-vous l’avenir de la television?

Emmanuel Kessler : L’avenir de la télévision, je le vois avec beaucoup d’espoir, vous savez certains nous dissent que c’est la mort de la télévision, concurrencée par le flot d’images qui se déversent sur tous les supports.

Moi, je crois que dans cet univers bien sûr la télévision est challengée bien sûr, sa part de marché diminue mais la télévision, j’allais dire canal historique, qu’on la voit d’ailleurs sur la TNT ou sur un autre écran, je crois qu’elle garde une fonction majeure.

Cette fonction , c’est la sociabilité, c’est à dire que c’est un élément de lien social et je veux que la télévision donne du sens , raconte des histoires, au sens d’histoires variées et qu’elles permettent de restituer les éléments dans un contexte permettant de comprendre comment ils se sont passes grâce à un avant et un après et un pendant bien sûr.

Et je crois que dans ce cadre là et bien la télévision a un rôle majeur à jouer, avec une temporalité qui n’est pas la même que celle de la succession des infos qui tombent en alerte sur votre smartphone.©  www.lemediascope.fr

C’est le décryptage, c’est le temps du débat, c’est le temps du récit et de l’explication de l’actualité, et là la télévision a un rôle majeur que les Français vont avoir envie de plus en plus de retrouver à mon avis et Public Sénat bien sûr dans cet univers à sa carte à jouer ».

 » l’avenir de la television ?  »


Lemediascope : Quelle est votre priorité ?

Emmanuel Kessler : Ma priorité c’est désormais d’installer cette grille de rentrée novatrice que nous avons mis en plae à cette rentrée 2015 et ça, ça prend du temps ( ..) ces rendez-vous il faudra les installer, parfois prévoir des ajustements peut être dans l’organisation de ces rendez-vous et l’offre éditoriale, ça c’est le travail d’une saison.

Et puis la grande priorité de “Public Senat” pour 2016, ça va être la refonte de son offre numérique et digitale. Nous avons un site Internet qui est performant, qui l’est d’ailleurs de plus en plus, puisque nous avons renforcé les équipes, mais on se rend comte qu’il rencontre de plus en plus de succès auprès des internautes, aujourd’hui est arrive techniquement en limite.

C’est à dire que nous somme sur des protocoles informatiques et techniques qui risquent de ne plus pouvoir être maintenus rapidement.

Et là c’est un grand projet à la fois pour notre entreprise, c’est un projet d’ entreprise qui est de rendre en 2016 notre offre digitale en regardant ce qu’il est possible de faire sur les smartphones, les tablettes, pour que à la rentrée 2016, année de la présidentielle, année cruciale pour une chaine comme PUBLIC SENAT, nous soyons véritablement devenus un média global ».©  www.lemediascope.fr

Un journaliste de talent

comme Vincent Parizot nous a paru être l’homme de la situation.

On a fait appel à Vincent Parizot dans le cadre d’une émission qui est une émission qui est très importante pour moi qui s’appelle “ La France qui réussit”, il s’agit d’un documentaire de 52 mn, une émission à un rythme bi-mensuel, il y aura 20 émissions dans l’année qui visent à metre en avant des initiatives dans les territoires qui répondent à des grands problèmes que nous vivons, l’emploi, la Culture, la santé.

Récemment nous avons fait même une petite entorse en faisant une émission speciale qui s’appelle non pas “la France qui réussit” mais “la France qui se relève” sur la façons dont les habitants des Xè et XIè arrondissments de Paris – c’est un reportage exceptionnel tourné sur une semaine- reprennent la conquête de leur vie quotidienne, reprennent espoir malgré ce qu’ils ont vécu.

Et ça c’est effectivement pour moi très important parce-qu’il incarne notre volonté d’être plus proche des territoires et d’avoir aussi vision d’actualité qui sans angélisme puisse donner l’espoir du rebond face aux problèmes que nous connaissons.

Pour porter ce programme, c’est vrai qu’un journaliste de talent comme Vincent Parizot qui en fait l’introduction et la conclusion avec une interview politique à la fin de chaque programme nous a paru être l’homme de la situation.

( Vidéo) L’arrivée de Vincent Parizot

sur Public SENAT

 » la France qui réussit »

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi : (Vidéo) Twitter : F. Hollande met en colère des internautes

Médias Hebdo- l’actualité des médias / lemediascope.fr ( du 9 au 17 juin 2016)

(Vidéo) Les super aliments : ont-ils vraiment des vertus exceptionnelles ?

+

France 2 – Bruel ( Maurice Benguigui) fait-il chuter les audiences ? ( 13 h Marie Drucker) / TF1 ( Claire Coudray)

(Vidéo) Marion Maréchal Le Pen : c’est la plus dangereuse des trois » ( Estrosi )

(Vidéo)- Euro 2016: Benzema devant sa télé a regardé France -Roumanie

+

(Vidéo) Paris : les véhicules diesel seront interdits en 2020 ( Anne Hidalgo)

 

Médias Infos : Actualités, assurances, emprunt, Argent, Frais, A la Une, Éditos, Blog, Bourse,, Voyages, Edition abonnés, faits divers, Second Life, interviews, santé, Commerce, Europe, assurance 2, OMC, Commerce, renonciation Conférences, assurance vie, Politiques, Marisol Touraine, Société, ABC, Monde, NKM, Économie, Médias, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre, chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, chirurgie esthétique, immobilier, Education Nationale, Débats, Culture, International, sémantique, Aréva, préjudices, génétique, Terres rares, patients, CNRS, Emmanuel Kessler, programmes TV, stars 2, euro, France, Publicis, Tourisme Banque, Blog 1, Blog EL, Bourse, débouté, Sicav FCP, Livret A, Épargne, Poker, honoraires avocat, Crédit Immobilier, livres, Tube, Festival de Cannes, Topfilms, Tube 2, ACBM, Tube 3, Tube 4, International, stats économiques, conseils, SAB, indices économiques, Clients EL, associations, santé, justice, Interviews, Interview 2 , Interview 3, Stars 3 , chanteurs, International, BFM Business, Vidéo d’entreprises, cinema, moto, motos 2 , Public Sénat lemediascope.fr

Image, image 2 Villiers, Animateurs TV, images 3, absence certificats, image 4, image 5, Interview 10, interview 11, interview 12, Interview 13 Rhinoplastie, animateurs tv, refus, Liposuccion, Top meilleurs, ACBM, Chirurgie esthétique du ventre, conseils, Lifting du visage, beauté, Interview 4, Interview 5, Interview 6, Interview 7, photos, photos 2, fautes, Santé 8, maquillage, stars , Le botox, Santé 7, Nabilla, jurisprudences, Tribunal, Tribunal 2, Santé 1, médecins, absence 3, Dernières Actualités, Interventions, Web, Refus , Cour de Cassation , Appel, Santé 9, Droit Internet 2, absence 3, refus 2, expertises 2, TF1, préjudice 2 , Vidéos, sanctions, absence 4, sanctions 2 ,absence 5, meilleurs, santé 4 , ACBM, Internet, meilleurs, , absence 6, consommation, absence 7, meilleurs 3, sanction, sanction 3 santé 5, Blog, expertises, Débouté Droit Internet, audio, audio 2, TopFemmes, Expertis, Expertis 2

COPYRIGHT ©2006-2016 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Claire Chazal ajoute « D’ailleurs les interlocuteurs ont intérêt à ce que toutes les questions soient posées ».

(Vidéo) TF1 – Intertew Claire Clazal

( Lemediascxope.fr)

‘]

 

 

Marc SCHLOHA 454

Marc SCHLOHA

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

Gilets jaunes – Macron s’exprimera lundi à 20h.( pas d’augmentation du Smic répète La Ministre du Travail)
TF1 audience « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » / M6  » Zone Interdite »/ France 5 « A consumer avec modération »
Débat Marine Le Pen face à Macron « J’étais très fatiguée… » ( entre-deux-tours de l’élection)
« Gilets jaunes » : Pourquoi Macron a t-il recadré Benjamin Griveaux ? les audiences tv sont-elles boostées par les « gilets jaunes » ?
gilet jaune  » en mai 68 Il était inconcevable de piller ou mettre le feu à des habitations » ( Henri Weber )
TF1 audience  » L’Étrange Noël de Jeff Panacloc » devancé par France 3 / « Téléthon 2018 – La grande fête » sous les 7% ( Nagui -Sophie Davant )
Gilets Jaune : Macron réagit après l’acte 4 ( samedi 8 décembre)
« Gilets jaunes » : Trump ironise sur les accords de Paris «Les gens ne veulent pas payer » ( pour le Climat )
Média : pourquoi le PSG qualifie «L’Equipe» de….. « média de désinformation » ?
Xavier Niel (Free) défend Macron « On a un super président qui fait des lois formidables! »
(Vidéo) « Gilets jaunes » acte 4 : 115.000 manifestants en France ( 89.000 forces de l’ordre mobilisées )
Franck Dubosc ne soutient plus les «gilets jaunes», « c’est du passé, monsieur»
TF1 audience finale « The Voice Kids 2018  » ( en baisse) / »Téléthon 2018 : ( Sophie Davant – Cyril Féraud ) ( très faible sur France 3 )
Castaner porte plainte contre Dupont Aignan après ses propos dans « Quotidien » (TMC)
(Vidéo) Blocage des lycées à Grenoble: Une lycéenne «défigurée» par un tir de lanceur de balle de défense «J’avais un grand trou dans le menton »…
Le choc d’images de lycéens à genoux interpellés par la police (Mantes-la-Jolie) – Réaction du ministre ( Blanquer)
TF1 audience « Balthazar » ( Tomer Sisley ) / M6  » « Papa ou maman  » /  » Orelsan le Concert évènement » (TMC)
TF1 audience Edouard Philippe ( 20h) / France 2 ( 20h) /  » Le 20h Le Mag » ( au plus haut) / TPMP ( Nolwenn Leroy)
(vidéo)  » Macron a été élu par défaut » (une gilet jaune)
(Vidéo) Un gilet jaune quitte un plateau TV : une députée reconnait ignorer le montant du Smic