Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


Pour Macron, rétablir l’ISF ne réglera pas la crise des « gilets jaunes » (Grand débat national )

Pour Macron, rétablir l’ISF ne réglera pas la crise des « gilets jaunes » .Grand débat national : Macron se dit ouvert à des aménagements sur la limitation à 80 km/h 

LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 15.1.2019• Par journaliste. Article mis à jour le 15.1.2019•/ article publié édité et mis en une par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimisée, des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

Pour Macron, rétablir l’ISF ne réglera pas la crise

des « gilets jaunes » (Grand débat national)

Emmanuel Macron a répondu aux questions des maires réunis dans l’Eure mari 15 janvier dans le cadre du grand débat national.

Emmanuel Macron face à 600 maires normands réunis dans le gymnase de la commune de Grand Bourgtheroulde (Eure) a donné  le coup d’envoi du grand débat national espérant  ainsi répondre à la crise des «gilets jaunes» et parvenir à relancer son quinquennat.

Cette première sortie du chef de l’Etat depuis un mois se déroulera sous haute sécurité, alors que des «gilets jaunes» ont appelé à manifester sur place.

Mardi matin Emmanuel Macron a indiqué devant les élus de Gasny (Eure) : les «personnes en situation de pauvreté», «on va davantage les responsabiliser, car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent», selon une journaliste de l’AFP.
— Dominique Albertini (@dom_albertini) January 15, 2019

Emmanuel Macron au conseil municipal de Gasny :

  • « Les gens en situation de pauvreté (…) y’en a qui déconnent » aurait déclaré Emmanuel Macron

Pour le lancement du grand débat national le maire de Grand Bourgtheroulde débute son allocution en s’adressant directement au Président, il lui décerne la médaille de la commune et lui remet le cahier de doléances de ses administrés et prône des solutions “collectives”.

Face aux 600 maires présents le chef de l’Etat a déclaré «Ce que je souhaite, c’est que vous puissiez vous exprimer de la façon la plus directe, j’ai tout mon temps» «La période que nous sommes en train de vivre pose à notre pays beaucoup de défis», poursuit-il.

Emmanuel Macron a assuré que si « des sujets intelligents » émergeaient pendant le débat, ils « pourront être débattus ». « Il ne doit pas y avoir de tabou » martèle Emmanuel Macron. « Je veux que ce soit un échange libre et que vous me disiez ce que vous avez sur le coeur »

Les demandes d’élus de « lever la contradiction sur l’ISF »

Sur l’ISF un élu a souligné que la restauration de l’impôt sur la fortune est au centre des revendications des gilets jaunes ; « Vous l’avez dit dans votre adresse aux Français dimanche soir, il n’y a pas de questions interdites et en même temps j’ai en tête cette contradiction vous ne changerez pas de cap sur la réforme fiscale, l’ISF, la flat tax (…) il me semble qu’il y a là une contradiction qu’il vous appartient de lever », dit l’élu. «Est ce que ce débat est entièrement libre sur la question de la fiscalité ?» a demandé l’élu PCF – Front de gauche.

« On a l’impression qu’on demande énormément au peuple

et aux collectivités locales »

Le maire d’Evreux demande au Président s’il peut s’engager à « baisser drastiquement les dépenses de l’Etat sans baisser la qualité des services de l’Etat » après avoir dénoncé le sentiment d’injustice ressenti par les collectivités territoriales.

  • Des gilets jaunes auraient été repoussés par les forces de l’ordre après une nouvelle tentative de rentrer dans la ville

Plusieurs maires « remercient » le Président d’être présent

La majorité des maires qui interrogent le chef de l’Etat sont des élus ruraux ou des élus de petites communes et remercient le président d’être là.

La maire de Canteloup (Calvados) Sophie de Gibon, dit le « mépris » ressenti à l’égard des élus ruraux et des maires des petites communes de la part de l’Etat. « Les nouvelles mobilités sont aujourd’hui créées davantage pour aller de Sarcelles à Paris que de Canteloup à Croissanville ». Dans un ton un peu plus sec que ses prédécesseurs, elle exhorte le président à « arrêter de changer les lois » : « Même si j’avais fait l’ENA je ne m’en sortirai pas », a t-elle ajouté.

Le maire de Lisieux, demande la mise en place du vote obligatoire

Emmanuel Macron a ensuite commencé à répondre aux nombreuses questions des élus

  • le Président interpellé sur la PMA par une maire de l’Orne demandant à Emmanuel Macron de tenir ses promesses en accordant « à toutes les femmes l’accès à la PMA ».

Emmanuel Macron rectifie le terme de « cahier de doléances »

« Ce doit être des cahiers de droits et de devoirs, les doléances c’est comme si un souverain devait donner des choses, en démocratie y’a un budget (…) des élus, élus par le peuple et après le peuple peut exprimer des souhaits et expressions de droits et devoirs » a indiqué le chef de l’Etat.

Le Président a demandé aux maires d’être des «facilitateurs»

#GrandDebatNational Facilitateur, oui mais organisateur, non. C’est à l’Etat et au @gouvernementFR de l’organiser et j’y participerai. #LesVraiesVoix @SudRadio
— Christian Estrosi (@cestrosi) January 15, 2019

  • Emmanuel Macron reconnaît le sentiment des élus ruraux de « ne pas être respecté par l’Etat »

« La réalité c’est qu’il y a un sentiment de déprise des élus locaux, notamment quand ils sont dans la ruralité, le sentiment de ne pas être respectés et accompagnés par l’État, ça, c’est là et je ne vais pas le nier » a déclé le président de la république.

Emmanuel Macron s’est dit opposé à l’installation obligatoire des médecins dans certains territoires ruraux

« C’est extrêmement difficile d’aller dans ce sens et je pense sincèrement que ce serait une erreur. Les médecins sont (…) très attachés à leur liberté. Si on commence à les forcer à aller dans tel ou tel endroit, ils quitteront », a-t-il dit aux maires réunions dans l’Eure après une suggestion d’une élue sur le sujet. « Il faut redéfinir l’offre de soins et décloisonner le public et le privé », a-t-il précisé.

  • La suppression de l’ISF de nouveau évoqué par Emmanuel Macron

« C’est pas du tout un tabou ni un totem. Le gouvernement a pris des textes et le parlement a voté des textes ce sur quoi je me suis engagé (…) Beaucoup de gens qui disent, il faut remettre l’ISF parce que ce serait juste. Je leur demande : est-ce qu’on vivait mieux avant ? Non, pardon de vous le dire. Les gens qui étaient fortunés, ça fait bien longtemps qu’ils étaient partis (…) donc qui payaient l’ISF? Ceux qui n’étaient pas assez riches pour partir. C’est ça la réalité ».

« L’ISF doit faire partie de ce débat », assure le Président. « L’ISF doit être évaluée, il faut l’évaluer cette réforme ! Mais elle a été votée y’a un an. Les parlementaires vont regarder ce qui marche, ce qui ne marche pas. Si des mesures prises pendant ces 20 mois sont contre-productives, elles seront corrigées » a affirmé le chef de l’Etat.

  • Pour Macron, rétablir l’ISF ne réglera pas la crise des « gilets jaunes »

« Il ne faut pas raconter des craques : c’est pas parce qu’on remettra l’ISF comme il était il y a un an et demi que la situation d’un seul gilet jaune s’améliorera. Ça, c’est de la pipe », a déclaré le chef de l’Etat.

Faisant référence au quartier luxueux autour de l’Elysée « Moi, là où j’habite, en traversant la rue, je peux vous dire on en trouve », du travail, a-t-il rétorqué en ajoutant « Parfois on fait des caricatures, en pensant que ce qu’on dit un moment à quelqu’un, de bonne foi, ce serait un message vers tous les Français», a-t-il regretté. « On est au temps du numérique, de l’info en continu, je suis comme ça, je ne changerai pas », a-t-il précisé.

      • “Il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent” : Macron veut “davantage responsabiliser” les gens qui sont “en situation de difficulté

Le chef de l’Etat est revenu sur les dépenses sociales en plaidant pour une « responsabilisation » de « tous les acteurs » après la « petite » phrase d’Emmanuel Macron diffusée par plusieurs journalistes ce mardi après-midi.

« Je pense qu’on peut faire beaucoup d’économies sur la sphère sociale en s’organisant mieux, en responsabilisant davantage »

      • « Tu traverses la rue »… Echanges entre les maires et le président de la République sur sa petite phrase

Interpellé par des maires, Emmanuel Macron a défendu mardi sa petite phrase controversée de l’automne dernier où il avait assuré à un chômeur qu’il lui suffisait de « traverser la rue » pour « trouver un travail ».

Alors qu’il répondait à une question sur la mobilité en zone rurale, le chef de l’Etat a expliqué « qu’on a dit à nos concitoyens, tu veux un boulot, tu dois venir travailler dans la grande ville ». « Tu traverses la rue », l’ont interrompu ironiquement plusieurs des 600 maires, déclenchant des rires dans l’assistance.

      • Emmanuel Macron réservé sur le référendum d’initiative citoyenne< (RIC) /strong>

Les « gilets jaunes » placent le RIC parmi leur principales revendications. Emmanuel Macron s’est dit réservé sur cette procédure, admettant cependant qu’une « réflexion sur nos différentes formes de démocratie » avait sa place dans le grand débat national.

« On ne doit pas créer une situation de concurrence entre les formes de démocratie » directe et représentative, a plaidé le chef de l’Etat.

Le président et les maires ont débattu plus de quatre heures ce mardi

      • Macron se dit ouvert à des aménagements sur la limitation à 80 km/h

Emmanuel Macron : “Est-ce qu’on faire quelque chose qui soit mieux accepté et plus intelligent, sans doute oui”LUDOVIC MARIN AFP
À l’occasion du grand débat, le président se dit prêt à des aménagements sur la limitation à 80 km/h. “Il n’y a pas de dogme”, a-t-il souligné.

Le chef de l’État s’est déclaré ouvert mardi à des aménagements pour faire en sorte que la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires soit “mieux acceptée” par les Français tout en étant “efficace”.

“Il faut ensemble que l’on trouve une manière plus intelligente de le mettre en oeuvre. Il n’y a pas de dogme”, a t-il précisé en appelant les maires à “faire des propositions” sur ce dossier qui “fait partie du débat”.

Voir aussi : Audiences radio : RTL talonné par France Inter ( Europe 1 baisse encore, NRJ en baisse, RMC remonte)

“Au fond, l’objectif c’est de réduire le nombre de morts sur les routes. Personne ne peut être contre”, a-t-il ajouté en s’adressant à 600 maires normands rassemblés à Grand Bourgtheroulde (Eure) pour le grand débat.

“Il y a des propositions qui ont été faites par le gouvernement, il y a une bronca. Est-ce qu’il faut tout arrêter ? Franchement non… Est-ce qu’on peut faire quelque chose qui soit mieux accepté et plus intelligent, sans doute oui”, a précisé le chef de l’État.

Des propositions au niveau local ont été faites “il n’y a pas de président de conseil départemental qui n’ait pas pris ses responsabilités sur la vitesse” sur les routes les plus dangereuses.

La limitation de vitesse à 80 km/h Mise en oeuvre durant l’été 2018 sur les routes secondaires est une mesure impopulaire, en particulier parmi les gilets jaunes. Près de 60% des radars ont été vandalisés depuis le début de leur mouvement.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur a indiqué lundi dans la presse que l’abandon de cette mesure portée par le Premier ministre Édouard Philippe restait une option pour le gouvernement. “Nous nous sommes engagés à évaluer le résultat des 80 km/h au bout de deux ans” et “si cette mesure n’a servi à rien, alors oui nous pourrons revenir au 90 km/h” a t-til précisé.

Concernant la mortalité routière dont le bilan pour 2018 est attendu fin janvier, s’annonce positif : avec sur les 11 premiers mois de l’année 3.176 morts .

En novembre la France comptait 193 tués de moins à la même période de 2017. Le plus-bas historique de 2013 (3 427 tués) devrait ainsi être atteint.

Voir aussi : Macron » la solution à la pauvreté n’est pas dans le face à face entre ceux qui profiteraient …et ceux qui seraient les vaches à lait »

Grand débat national :” tans tabou …et

sans Gilets jaunes”

Voir aussi : ISF : « La France est l’un des pays qui taxe le plus la richesse » ( Jean-Michel Blanquer)

+

Médias : un Gilet Jaune accuse Jean-Michel Aphatie « vous êtes du côté des puissants »

+

choquée par l’expression « homme de couleur » Hapsatou Sy reprend un policier

Macron : « trop de Français pensent qu’on peut obtenir …sans effort

+

Gilets Jaune » On a tellement emmerdé les Français …que ça explose” ( Luc Ferry)

 

Médias infos : : assurance vie, Marisol Touraine, Société, domiciliations Paris, Économie, femme avocat, ABC, Monde, clinique, maquillage, NKM, Médias, Argent, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre,chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, Débats, Culture, Formalités Paris, International, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro,France, justice 3, Droit Internet 2, Blog EL, débouté, Sponville, Sponville 2, Sponville 3, Topfilms, patients, justice 2, avocats accidents, avocats accident 2, pub 3, CEDH, domiciliations, dom 2, meilleurs proprieté intellectuelle Comment choisir avocat propriété intellectuelle ? avocat accident 1, avocats accidents de la route,référencement, marques, comment choisir avocat accident de la route, blog avocats, accidents avocat, Référencement sur Internet : comment choisir son agence web ? SAOS, Formalites Leadership, you tube leadership, entreprises Paris, clinique Diffamation Internet , Référencement naturel : Comment apparaître en 1ère page sur Google ? justice, blog, Justice , avocat propriété intellectuelle, API, corporel acteurs, Wellcoop, femmes, droit internet

Rénovation, Nice, Nice meilleur référencement,Justice, Paris, Paris, meilleur référencement, Colin, motos, Avocat permis de conduire, Nice référencement n°1, expertis, Colin vidéo, Rémy , Mediascope, avocat permis de conduire , pics , meilleurs avocat permis de conduire ? Mediascope 2 , auteurs, cardio, corporel, you tube avocat accident, stars , EML, Rénovation 2, gifi, Nabilla, femme avocat, santé femmes avocat you tube , Tribunal, l’agence web de référencement, Assurance, légal vidéo, Legal 3, avocats, clinique euro, EL ,EL2, EL3, EL4, EL5, EL 6,Dernières Actualités, justice, Interventions, Web, Rhinoplastie, Top meilleurs, fraude you tube, Rhinoplastie 2, Justice 2, clinique, Santé 1, beauté, refus 2, Droit Internet 2, justice , Santé ,meilleurs, meilleurs, consommation, meilleurs 3,Droit Internet, meilleurs 3, santé 5, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5, avis 6, avis 7, beauté, Interview 4, Interview 5, TopFemmes, annonce légale moins cher, légal, Référencement site Internet : Combien ça coute ?, Comment choisir avocat droit Internet ? Agence Web référencement Google et Internet ,

COPYRIGHT ©2006-2019 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Service Client Mentions légales Conditions générales d’utilisation Charte des commentaires Vie privée, données perso. modération. Contacts Archives sujets en régions Boutique Régie Publicitaire

La fréquentation du MEDIASCOPE © www.lemediascope.fr est certifiée.

Abonnez vous à partir de 1 €

Réagir

Ajouter

Archives

Suivez-nous

Google+ Instagram Facebook Twitter Mobile RSS

Téléchargez l’application MEDIASCOPE / © www.lemediascope.fr

Suivez notre page Facebook

Partager sur les Réseaux Sociaux Twitter

Partager sur Google+

Partager sur Linkedin

Partager sur Instagram.

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

Médias : quelle est la meilleure audience TV en 2019 ?
(Vidéo) Australie : un cyclone menace le nord-ouest avec des risques d’inondations
“à 40 ans il faut être rebelle pour ne pas développer à 60 ans ce qui ressemble à des regrets” ( Laetitia Casta )
Trump menace l’Iran de frapper 52 sites « très rapidement et très durement »
En prison pour avoir jeté la chienne de sa voisine du 4ème étage ( Marseille)
LCI et franceinfo vont-ils changer de n° de canaux ? ( avec l’arrêt de France 4 et France Ô )
2020 : “Attachez vos ceintures… forte volatilité économique, politique et financière” ( Marc TOUATI)
Une banque critiquée sur Twitter décide de fermer les comptes d’une libraire
(Vidéo) Attaque à Villejuif : une personne tuée et deux blessées / L’assaillant aurait crié “Allahu akbar” et portait une djellaba
(Vidéo) Irak : un bombardement américain tue le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad ( 3 jours après une attaque contre l’ambassade américaine )
BFMTV : cambriolage au domicile de la journaliste Ruth Elkrief pendant la nuit du réveillon ( bijoux, vêtements, ordinateurs )
BlackRock ; la Légion d’honneur remise à son patron défendue par la secrétaire d’État : “Il rend service à notre pays”
Trump se moque de Macron et ironise sur des images de voitures en feu à Paris pendant la nuit du Nouvel An
(Vidéo) Carlos Ghosn s’est-il caché dans une caisse d’instrument de musique pour s’enfuir du Japon ?
Audience vœux Macron ( pour 2020) : TF1 – France 2 + « la réforme des retraites sera menée à son terme »
(Vidéo) Le chef Marc Veyrat perd son procès contre le guide Michelin – son restaurant passé de 3 à 2 étoiles “La Maison des Bois”
Carlos Ghosn a fui le Japon sous une fausse identité pour se réfugier au Liban « Je n’ai pas fui la justice – je me suis libéré de l’injustice”
Audience TV 2019 : TF1 en baisse – France 2 en hausse – Canal+ rebondit- BFM TV recule – Arte année record
TF1 audience “La chanson secrète” ( Nikos Aliagas) devancé par France 3 / “Boyard Land” ( France 2) / “N°5 de Chollet ” ( Christelle Chollet ) + 20H TF1- France 2
“les petites entreprises vont mourir” ( lettre au ministre Bruno Le Maire du Syndicat des indépendants)

opinionscope>>

Médias : peut-on faire confiance aux Médias selon vous ?

Chargement ... Chargement ...
Tous les sondages