Accueil

Médias

L'agence de communication MediaScope

Cinéma

Article précédent

Article suivant


Le 1er Gilet jaune licencié pour appel au blocage ?

Le 1er Gilet jaune licencié pour appel au blocage ?

LE MEDIASCOPE |LOGO © www.lemediascope.fr 12.1.2019• Par journaliste. Article mis à jour le 12.1.2019•/ article publié édité et mis en une par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimisée, des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.

Le 1er Gilet jaune licencié

pour appel au blocage ?

Pour avoir appelé au blocage de son entreprise sur son profil Facebook un salarié de l’entrepôt Amazon de Lauwin-Planque (Nord) a été licencié pour « faute grave ».

Il est reproché à un salarié de l’entrepôt Amazon de Lauwin-Planque (Nord) une « faute grave » justifiant son licenciement indique une lettre reçue par ce salarié le 27 décembre.

L’employé travaillait depuis juin 2016 sur le site comme agent d’exploitation.

Il a été licencié sur le champ sans préavis ni indemnités.

La lettre mentionne : « une attitude déloyale grave à l’encontre d’Amazon France Logistique » par la publication, fin novembre, sur son profil Facebook personnel, d’appels au blocage des camions entrant et sortant de l’entrepôt.

Dans la lettre adressée au salarié deux messages postés sur les réseaux sociaux sont visés : « Bonjour à tous, demain blocage d’Amazon à Lauwin-Planque, besoin de soutiens des gilets jaunes et des routiers, partager un max ». Suivi le lendemain par un autre message « Il faut du renfort sur Amazon et des palettes les amis ».

Pour l’employeur Amazon ce courrier constitue un « comportement en opposition totale aux valeurs de l’entreprise ».

« Le fait que vous appeliez publiquement aux blocages des entrepôts de votre entreprise, en votre nom, va non seulement à l’encontre de votre obligation de loyauté mais démontre explicitement votre envie manifeste de dénigrer et de porter préjudice à l’entreprise » est-il précisé.

La section CFDT d’Amazon Logistique s’inquiète de la surveillance des propos tenus par des salariés sur les réseaux sociaux : « Amazon se permet de convoquer des salariés en vue d’un licenciement pour des messages de soutien au mouvement des gilets jaunes. (…) Les salariés d’Amazon sont désormais obligés d’avoir une pensée conforme à celle de l’entreprise ! Toute opinion contraire semble donc passible de sanction, au mépris de toutes les règles applicables en France. »

Les propos tenus publiquement par des employés sur les réseaux sociaux (insultes, diffamations…) peuvent être retenus comme motifs de licenciement selon le code du travail.

Mais un message posté sur un profil personnel privé et accessible uniquement à un groupe restreint de contacts ne peut pas être reproché ni justifier une faute. Il s’agit donc de caractériser le caractère « public » des propos tenus.

Au cas présent, les messages postés sont considérés comme des propos publics par Amazon.

Amazon a indiqué ne pas souhaiter réagir et a expliqué « Nous ne commentons pas les situations individuelles. Le mouvement national des Gilets Jaunes n’a pas de lien avec l’activité d’Amazon et chacun de nos salariés est libre d’y participer suivant ses convictions, dans le respect des règles relatives au droit ».

Une convocation pour un motif similaire a eu lieu à l’entrepôt de Montélimar a indiqué une source syndicale.

Un salarié peut-il tenir des propos contre son employeur

sur les réseaux sociaux  sans être inquiété ?

( le groupe Facebook

« Extermination des directrices chieuses »)

La Cour de Cassation a rappelé en septembre 2018 qu’un message posté sur un profil personnel privé et accessible uniquement à un groupe restreint de contacts ne peut pas être reproché.

Dans un arrêt rendu le 12 septembre 2018, la Cour de cassation a confirmé que le licenciement d’une salariée suite à des injures sur un groupe Facebook « fermé » était abusif.

Sur cet espace, 14 personnes échangeant. Pour les juges cet espace privé s’apparentait à une conversation privée.

A partir de quel seuil de participants et de messages diffusés sur Internet ils peuvent être considérés comme « publics » ?

La Cour de cassation avait répondu à cette question en avril 2013.

Voir aussi : choquée par l’expression « homme de couleur » Hapsatou Sy reprend un policier

La haute juridiction avait en effet estimé que des injures proférées sur Facebook mais accessibles « aux seules personnes agréées » par le titulaire du compte en question, « en nombre très restreint », appartenaient à la sphère privée.

Les magistrats n’avaient pas précisé le « nombre très restreint » d’amis Facebook à ne pas dépasser pour éviter des sanctions …

Cette question  est revenue récemment devant la Cour de cassation. En septembre 2018 la Haute Cour,  devait se prononcée sur le pourvoi d’une entreprise, condamnée pour licenciement abusif en 2015.

Une négociatrice immobilière embauchée en 2004 avait été licenciée en 2009 pour avoir notamment « tenu -et- échangé des propos injurieux accompagnés de menaces sur Facebook ».

Un huissier avait ainsi pu constater que la salariée avait adhéré à un groupe Facebook intitulé « Extermination des directrices chieuses », sur lequel elle avait « proféré des propos injurieux et offensant à l’égard de son employeur ».

Pour l’employeur il s’agissait d’une faute grave estimant que ces agissements rendaient impossibles le maintien de la salariée dans l’entreprise.

Voir aussi : Médias : un Gilet Jaune accuse Jean-Michel Aphatie « vous êtes du côté des puissants »

La cour d’appel de Paris a appliqué l’arrêt de principe de la Cour de cassation et rappelé à l’employeur que « la seule existence de propos injurieux et calomnieux sur le réseau social ne suffit pas, en elle-même, à justifier le licenciement d’un salarié ». Il incombe en ce sens à l’entreprise « de démontrer le caractère public des correspondances litigieuses ».

Les juges avaient par conséquent estimé que les propos litigieux étaient « d’ordre privé », « dans la mesure où les termes employés n’étaient accessibles qu’à des personnes agréées par le titulaire du compte et fort peu nombreuses, à savoir un groupe fermé composé de 14 personnes ».

Par conséquent, les messages de la salariée « relevaient d’une conversation de nature privée et ne sauraient pour cette raison constituer un motif de licenciement ».

L’employeur s’est alors tourné vers la Cour de cassation saisie d’un pourvoi :

Pour la haute juridiction « Après avoir constaté que les propos litigieux avaient été diffusés sur le compte ouvert par la salariée sur le site Facebook et qu’ils n’avaient été accessibles qu’à des personnes agréées par cette dernière et peu nombreuses, à savoir un groupe fermé composé de quatorze personnes, de sorte qu’ils relevaient d’une conversation de nature privée, la cour d’appel a pu retenir que ces propos ne caractérisaient pas une faute grave » indique la Cour de Cassation.

La Cour de cassation estime que la Cour d’appel de Paris a « lu » correctement son arrêt d’avril 2013. Et en a librement tiré comme conclusion, à partir des éléments du dossier, que le licenciement litigieux était dépourvu de « cause réelle et sérieuse ».

Autrement dit l’employeur devra verser différentes indemnités à son ex-salariée (pour licenciement abusif, pour compensation de préavis notamment.).

De nombreuses affaires impliquant des propos tenus par des salariés sur Internet pourraient tenir compte de ce nouvel arrêt de la Cour de cassation qui constitue une jurisprudence et ce, notamment en matière d’injures.

Il est rappelé qu’en cas d’injure non publique, une contravention de 38 euros est prévue en revanche l’injure publique est passible d’une amende de 12 000 euros. ( (article 33 al 2 – Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.)

L’amende peut atteindre 22.500 euros et être punie de jusqu’à 6 mois de prison lorsqu’elle est proférée à l’encontre d’une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.(article 33 al 3 et 4) Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

Pour revenir à l’affaire évoquée et connaître précisément le nombre maximum d’amis Facebook à ne pas dépasser pour pouvoir prétendre aux protections accordées aux conversations privées, le justiciable devra attendre de nouveaux recours et que la Cour de cassation se prononce.

Voir aussi : Médias : un Gilet Jaune accuse Jean-Michel Aphatie « vous êtes du côté des puissants »

+

Médias : un Gilet Jaune accuse Jean-Michel Aphatie « vous êtes du côté des puissants »

+

Macron : « trop de Français pensent qu’on peut obtenir …sans effort »

+

Médias : un Gilet Jaune accuse Jean-Michel Aphatie « vous êtes du côté des puissants »

+

Gilets jaunes : » On a la quatrième armée du monde » Luc Ferry appelle les policiers à « se servir de leurs armes …

« Gilets jaunes » : « ça rapporte de frapper un policier » (Mounir Mahjoubi – cagnotte de soutien au boxeur du CRS )

+

Yann Moix se dit «être incapable d’aimer une femme de 50 ans» » Je trouve ça trop vieux »

+

Gilets Jaune » On a tellement emmerdé les Français …que ça explose” ( Luc Ferry)

 

Médias infos : : assurance vie, Marisol Touraine, Société, domiciliations Paris, Économie, femme avocat, ABC, Monde, clinique, maquillage, NKM, Médias, Argent, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre,chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, Débats, Culture, Formalités Paris, International, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro,France, justice 3, Droit Internet 2, Blog EL, débouté, Sponville, Sponville 2, Sponville 3, Topfilms, patients, justice 2, avocats accidents, avocats accident 2, pub 3, CEDH, domiciliations, dom 2, meilleurs proprieté intellectuelle Comment choisir avocat propriété intellectuelle ? avocat accident 1, avocats accidents de la route,référencement, marques, comment choisir avocat accident de la route, blog avocats, accidents avocat, Référencement sur Internet : comment choisir son agence web ? SAOS, Formalites Leadership, you tube leadership, entreprises Paris, clinique Diffamation Internet , Référencement naturel : Comment apparaître en 1ère page sur Google ? justice, blog, Justice , avocat propriété intellectuelle, API, corporel acteurs, Wellcoop, femmes, droit internet

Rénovation, Nice, Nice meilleur référencement,Justice, Paris, Paris, meilleur référencement, Colin, motos, Avocat permis de conduire, Nice référencement n°1, expertis, Colin vidéo, Rémy , Mediascope, avocat permis de conduire , pics , meilleurs avocat permis de conduire ? Mediascope 2 , auteurs, cardio, corporel, you tube avocat accident, stars , EML, Rénovation 2, gifi, Nabilla, femme avocat, santé femmes avocat you tube , Tribunal, l’agence web de référencement, Assurance, légal vidéo, Legal 3, avocats, clinique euro, EL ,EL2, EL3, EL4, EL5, Dernières Actualités, justice, Interventions, Web, Rhinoplastie, Top meilleurs, fraude you tube, Rhinoplastie 2, Justice 2, clinique, Santé 1, beauté, refus 2, Droit Internet 2, justice , Santé ,meilleurs, meilleurs, consommation, meilleurs 3,Droit Internet, meilleurs 3, santé 5, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5, avis 6, avis 7, beauté, Interview 4, Interview 5, TopFemmes, annonce légale moins cher, légal, Référencement site Internet : Combien ça coute ?, Comment choisir avocat droit Internet ? Agence Web référencement Google et Internet ,

COPYRIGHT ©2006-2018 © www.lemediascope.fr Tous droits réservés

Service Client Mentions légales Conditions générales d’utilisation Charte des commentaires Vie privée, données perso. modération. Contacts Archives sujets en régions Boutique Régie Publicitaire

La fréquentation du MEDIASCOPE © www.lemediascope.fr est certifiée.

Abonnez vous à partir de 1 €

Réagir

Ajouter

Archives

Suivez-nous

Google+ Instagram Facebook Twitter Mobile RSS

Téléchargez l’application MEDIASCOPE / © www.lemediascope.fr

Suivez notre page Facebook

Partager sur les Réseaux Sociaux Twitter

Partager sur Google+

Partager sur Linkedin

Partager sur Instagram

Partager :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager :
 



Retrouvez lemediascope.fr sur :
Retrouvez-nous sur Facebook     Retrouvez-nous sur Twitter     Retrouvez notre flux RSS     Abonnez-vous pour recevoir nos articles par mail.    

L'actu>>

(Vidéo) Harry et Meghan Markle annoncent s’éloigner de la Famille Royale ( un “Megxit” ) “Nous allons prendre du recul et travailler pour devenir indépendants”
Colère du père du livreur mort samedi d’un accident cardiaque ( interpellation policière) : ” je vais dire quoi à mes petits-enfants ?” ( Cédric Chouviat)
(Vidéo) Carlos Ghosn : 1 ère conférence de presse depuis son évasion ( mercredi 8 janvier )
CNews- audience Zemmour / BFMTV / LCI et franceinfo ( entre 19h et 20h ) ( 6 janvier 2020 )
Mort du célèbre coiffeur Jacques Dessange
Médias : quelle est la meilleure audience TV en 2019 ?
France 2 audience “Rivières pourpres” ( Olivier Marchal ) saison 2 / “Mariés au premier regard 2020 ” ( M6) + 20h ( TF1- France 2)
(Vidéo) Australie : un cyclone menace le nord-ouest avec des risques d’inondations
“à 40 ans il faut être rebelle pour ne pas développer à 60 ans ce qui ressemble à des regrets” ( Laetitia Casta )
Trump menace l’Iran de frapper 52 sites « très rapidement et très durement »
En prison pour avoir jeté la chienne de sa voisine du 4ème étage ( Marseille)
LCI et franceinfo vont-ils changer de n° de canaux ? ( avec l’arrêt de France 4 et France Ô )
2020 : “Attachez vos ceintures… forte volatilité économique, politique et financière” ( Marc TOUATI)
Une banque critiquée sur Twitter décide de fermer les comptes d’une libraire
(Vidéo) Attaque à Villejuif : une personne tuée et deux blessées / L’assaillant aurait crié “Allahu akbar” et portait une djellaba
(Vidéo) Irak : un bombardement américain tue le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad ( 3 jours après une attaque contre l’ambassade américaine )
BFMTV : cambriolage au domicile de la journaliste Ruth Elkrief pendant la nuit du réveillon ( bijoux, vêtements, ordinateurs )
BlackRock ; la Légion d’honneur remise à son patron défendue par la secrétaire d’État : “Il rend service à notre pays”
Trump se moque de Macron et ironise sur des images de voitures en feu à Paris pendant la nuit du Nouvel An
(Vidéo) Carlos Ghosn s’est-il caché dans une caisse d’instrument de musique pour s’enfuir du Japon ?